Dans l'actualité récente

Juventus / Napoli - Auteur d’un doublé, Higuain invective le président de Naples : "C’est de ta faute" (Vidéo)

Voir le site Téléfoot

Gonzalo Higuain de retour à Naples
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-04-06T09:38:52.011Z, mis à jour 2017-04-06T16:32:12.400Z

Auteur d'un doublé face au Napoli, mercredi soir en demi-finale retour de Coupe d'Italie, Gonzalo Higuain a invectivé le président napolitain, Aurelio De Laurentis.

Gonzalo Higuain a vécu une soirée spéciale mercredi soir. Trois jours après son premier retour sur la pelouse du San Paolo, lors du match nul face à la Juventus en Serie A (1-1), l’Argentin a réalisé ce que tous les supporters du Napoli redoutaient : marquer face à son ancien club.



Le clan Higuain charge Aurelio de Laurentis

Auteur d’un doublé - qui s'est avéré être décisif - face à la formation de Maurizio Sarri, mercredi soir en demi-finale retour de Coupe d’Italie (succès 3-2 du Napoli, battu 5-4 sur l’ensemble des deux matches), l’Argentin s’est également fait remarquer pour son geste véhément envers la tribune présidentielle quelques instants après avoir ouvert le score. Furibard, le joueur du Real Madrid s’est permis de régler une nouvelle fois ses comptes avec le président Aurélio de Laurentis en lui lançant : "C’est de ta faute". Plus de communiqués et de déclarations interposées, cette fois c’était en direct et en mondovision. Un moment lunaire.

Le clan Higuain ne s’est pas arrêté en si bon chemin lors de cette drôle de soirée. Sur Twitter, Nicola Higuain, frère et agent de l’international argentin, a également adressé un petit mot au président de Naples, avant de supprimer son tweet. "Qu’est-ce que j’ai aimé voir ton visage Aurelio de Laurentis à chaque fois que mon frère a marqué. A la prochaine président, Hahaha !!!"




Higuain / De Laurentis : "Je t'aime, moi non plus"

Pour comprendre l’animosité ambiante entre les deux clans, il faut remonter à l’été dernier. Tout juste transféré à la Juve contre 90 millions d'euros (le club piémontais avait activé la clause de départ de l’attaquant), le 26 juillet 2016, Higuain avait désigné le président de Laurentis comme le principal coupable de son départ à la Juve.

"C’est un choix personnel et désormais je ne pense qu’à la Juve. Je comprends que les Napolitains soient en colère, j’ai lu les insultes, mais c’est un choix que j’ai dû faire", avait expliqué à l’époque l’ancien Madrilène. "Je veux dire à De Laurentiis que je ne partageais pas sa manière de penser. J’ai pris cette décision parce que c’est lui qui m’a poussé à la prendre. Je remercie la Juve. Je remercie mes partenaires et les tifosi de Naples mais pas De Laurentiis. Le problème, c’est que je n’avais plus aucun rapport avec lui. Le problème, c’est que je ne voulais plus être avec lui."

Piqué au vif par la sortie de son ancien protégé, De Laurentis avait lui répliqué par un communiqué cinglant paru sur le site de Naples. 

"Si Monsieur Gonzalo Gerardo Higuain était si gêné par ma présence, il lui a fallu de nombreuses années pour s'en rendre compte, à moins d'être un hypocrite ou un acteur de génie. Mais j'exclurai cette dernière possibilité. [...] Comment se fait-il que son agent n'ait pas fait part de ses réticences quand nous nous sommes rencontrés pour évoquer une prolongation de contrat [en 2015] ? Justifier son départ en disant que c'est de ma faute est un manque de respect envers les Napolitains. [...] Ce peuple peut être trahi si on ne craint pas la honte, mais on ne peut pas le lui faire à l'envers."


En mars dernier, le dirigeant du SSCN avait remis ça, avant la double confrontation entre le Napoli et le Real Madrid en huitième de finale de la Ligue des champions, en pointant du doigt les erreurs de l'attaquant lors des moments importants. "(...) Le Real Madrid ne lui a pas donné l'exposition qu'il avait au Napoli (...) Il avait une clause de départ, alors s'il y a quelqu'un d'assez fou ou intéressé pour la payer, moi je ne dis rien. Mais il est vrai que certains joueurs acceptent d'être considérés comme une partie de ma famille et me voient comme un père. Ceux qui ne sont pas comme ça, il vaut mieux s'en séparer après trois ans. Il a fait une de ses meilleures saisons ici, mais il nous a fait rater la qualification en Ligue des champions et la deuxième position pendant sa deuxième saison en ratant des penaltys décisifs."




Téléfoot Vintage - Higuain, celui qui a refusé les Bleus