Juventus : Nedved fustige l'attitude de Chiellini après la morsure de Suarez

Voir le site Téléfoot

Italie-Uruguay Suarez mord Chiellini
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-07-21T10:17:00.000Z, mis à jour 2014-07-21T15:52:48.000Z

Joueur emblématique de la Juventus Turin et membre du conseil d'administration bianconero, Pavel Nedved n'a pas hésité à fustiger l'attitude de Giorgio Chiellini après avoir subi la morsure de Luis Suarez.

Dans un entretien accordé à un journal tchèque, Sport Denik, Pavel Nedved n'a pas hésité à commenter la morsure qu'a infligée Luis Suarez à Giorgio Chiellini. Pour l'ancien joueur de la Juventus, la réaction de l'Italien n'a pas été digne. L'Uruguayen est d'ailleurs un joueur qui plaît énormément à Nedved, qui aurait bien voulu le recruter.

« Il s'est comporté comme un enfant »
L'information n'a échappé à personne et, pour cause, elle a défrayé la chronique pendant la Coupe du Monde. Alors que l'Uruguay affronte l'Italie, Luis Suarez enfonce ses crocs dans l'épaule de Giorgio Chiellini. Pour ce coup de sang, el Pistolero écope de quatre mois d'interdiction de toute activité liée au football, accompagnés de neuf matches de suspension avec la Celeste. Pavel Nedved, ancienne gloire de la Vieille Dame, a fustigé l'attitude de son joueur, Chiellini, dans Sport Denik : « Je n'approuve pas la morsure de Suarez, mais la réaction de Giorgio m'a mis en colère. Il s'est comporté comme un enfant montrant sa morsure à l'arbitre. Heureusement, il a ensuite fait preuve de son intelligence en acceptant les excuses de Suarez et en demandant à la Fifa de diminuer sa sanction.»

“Gianluca Pessotto - Pavel Nedved - Giorgio Chiellini” #Juventus pic.twitter.com/7Px1be4UlU

— k.j. (@juve_kj) 21 Novembre 2013

La Juve voulait recruter Suarez
Malgré la demande de Chiellini, la FIFA n'est pas revenue sur la sanction, et Suarez attendra bien avant de retaper dans un cuir. Qu'importe l'attitude de l'Uruguayen, la Juventus aurait souhaité le recruter il y a deux ans. Nedved s'explique : « C'est un grand joueur. Je le recruterais sans hésiter à la Juventus. En fait, on allait même le recruter il y a deux ans, et moi j'avais donné mon accord : c'est un champion et c'est tout. »

Après Diego Lugano, c'est donc Pavel Nedved qui fustige Giorgio Chiellini.