Juventus : la Vieille Dame tient debout

Voir le site Téléfoot

error
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-03-02T02:09:00.000Z, mis à jour 2013-03-02T02:18:43.000Z

La Juventus réalise une belle opération sur le terrain de Naples en décrochant le nul (1-1). Elle maintient les six longueurs d'avance sur son dauphin au classement.

La Juventus n'a pas connu trop de difficultés pour contenir son principal rival dans la course au titre.

La Juve remplit son contrat
Placé en ouverture de la 27e journée de championnat, le duel au sommet entre la Juventus et le Napoli aura accouché d'une souris qui fait grandement les affaires du club turinois. Mais rien ne fut simple pour les hommes de Conte qui ont dû faire le dos rond en seconde période pour repousser des Napolitains enfin à la hauteur de l'événement. Le matelas de six points que le leader comptait avant la rencontre sur son dauphin est aujourd'hui un peu plus douillet avec une journée en moins au compteur du championnat.

Buffon dans un bon jour
Si la Juventus s'en est sorti sans trop de fracas, elle le doit à son gardien Gianluigi Buffon (35 ans) sur qui le poids des ans ne semble pas avoir d'effet. Battu sur une frappe de Gökhan Inler détournée par la tête de Bonucci (43e), sur la première réelle occasion de Naples, il fera par la suite fait étalage de son talent intact. Hamsik (58e, 73e), Hinler (65e) ou encore Maggio (69e), qui ont vu toutes leurs tentatives repoussées, peuvent en témoigner. Edison Cavani, actuel meilleur buteur du Calcio, n'a lui pas amélioré son capital confiance (il n'a plus trouvé le chemin des filets depuis un mois) en vendangeant ses rares opportunités.

Naples paye son entame
Dans un stade San Paolo chaud bouillant, la Juventus a pris à froid la formation napolitaine. Giorgio Chiellini (photo), sur une offrande du préposé aux centres Pirlo, trouvait l'ouverture de la tête dès la 10e minute de jeu. Une entame tout près de virer au catastrophique pour les hôtes du soir si Vucinic n'avait par deux fois manqué de réalisme face au but (16e, 18e). Si regrets il doit y avoir pour les Turinois, ils se concentrent sur ces vingt premières minutes au cours desquelles ils auraient pu tuer tout suspense. Pogba, pour sa part, entré en jeu à la 85e, ne gardera que peu de souvenirs de son premier déplacement à Naples.

Idéalement placée dans la course au titre, la Juventus peut valider son billet pour les 1/4 de finale de la Ligue des champions mercredi prochain en recevant le Celtic Glasgow (victoire 3-0 à l'aller).