Dans l'actualité récente

Kezman, ancien du PSG, jouera la Ligue des Champions !

Voir le site Téléfoot

error
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-08-31T17:31:00.000Z, mis à jour 2011-08-31T17:48:14.000Z

Après un passage catastrophique au PSG, Mateja Kezman continue son chemin. Il a signé à BATE Borisov, en Biélorussie, et y jouera la Ligue des Champions, affrontant même Barcelone et le Milan AC.

On entend souvent dire « qu'en football, tout va très vite ». Mateja Kezman le sait mieux que quiconque, passé de Chelsea à Hong-Kong en quelques années.

Après de bons débuts au Partizan Belgrade, l'attaquant serbe est arrivé aux Pays-Bas en 2000, à 21 ans. Il y marque 105 buts en seulement 122 matches d'Eredivisie... En 4 saisons au PSV, sous les ordres de Erik Gerets puis Guus Hiddink, il évolue aux côtés de Mark Van Bommel ou Arjen Robben. Et remporte 2 titres de champion et 3 Coupes. Ses statistiques incroyables poussent José Mourinho, tout frais entraineur de Chelsea, à l'attirer à Stamford Bridge en 2004.

Mais là ou Drogba profite de son arrivée chez les Blues pour exploser, Kezman implose. Il part à l'Atletico Madrid l'été suivant, puis à Fenerbahce 1 an plus tard. Une 2ème saison correcte en Turquie l'envoie ensuite au PSG, où il peine pendant 4 saisons très incomplètes, entrecoupées d'un prêt au Zenit Saint-Petersbourg. Libéré par le club Parisien la saison dernière, il part jouer quelques matches avec Hong-Kong. Ses stats depuis le PSV : 4 buts/25 apparitions en Angleterre ; 8/30 en Espagne ; 20/46 en Turquie ; 5/35 en France.

Mais « Batman » n'a pas dit son dernier mot. On a ainsi appris aujourd'hui sa signature en Biélorussie, dans le club de BATE Borisov. Un club médiocre à l'échelle Européenne, qui dispute un championnat faible, mais qui a eu la « chance » d'être tiré au sort dans le groupe du Barça et du Milan en Ligue des Champions. Loin du championnat chinois ou de la CFA du PSG, Kezman pourra se mesurer aux meilleurs joueurs du monde (Messi, Ibrahimovic) et rappeller à l'Europe, peut-être, le joueur qu'il a été.

Tandis que les supporters parisiens se prennent à rêver d'Europe avec leurs nouvelles stars (Pastore, Menez, Lugano, Gameiro), un de leurs anciens bouc-émissaires y goûtera dès cette saison. Mais lui entrera par la (toute) petite porte...