Kompany veut baisser le prix des billets en Premier League

Voir le site Téléfoot

RTX3Z46W
Par Christopher LE CAËR|Ecrit pour TF1|2018-01-05T14:33:46.398Z, mis à jour 2018-01-05T14:40:15.331Z

Le capitaine de Manchester City, Vincent Kompany, exhorte la Premier League de baisser le prix des billets pour les fans.

Voilà une prise de position qui devrait plaire aux fans de football en Angleterre. Le capitaine des "Citizens", Vincent Kompany, verrait d'un bon oeil une baisse du coût des billets de matches en Premier League. Et le Belge sait de quoi il parle, puisqu'il vient récemment de valider son diplôme en administration des affaires, en ayant disserté sur ce sujet. 

Avantage financier 

Pour le défenseur de 31 ans, deux fois champion d'Angleterre avec City (2012 et 2014), les supporters ont contribué à créer "beaucoup d'ambiance" dans les stades, aidant les clubs à vendre les droits TV, a-t-il affirmé sur la BBC Radio 5. En clair, Kompany préconise une baisse du prix des billets. Car plus il y aura de supporters dans les stades, plus il y aura de l'ambiance et du spectacle qui contribuera à l'attractivité de la Premier League. Selon une étude en 2015, l'Angleterre était en tête du classement des places les plus chères. Outre-Manche, le prix moyen d'un billet était de 74,04€. En pôle position devant la Liga espagnol (70€), mais aussi la Ligue 1 (37€). Face au prix toujours plus élevé en Premier League, certains clubs ont commencé à faire les frais d'une politique tarifaire qui passe de plus en plus mal auprès de leurs supporters, et qui contribua à une baisse du taux de remplissage des stades.

Avantage sportif 

La recherche de Kompany, basée sur une conversation menée avec 25 autres footballeurs de Premier League, a conclu qu'il y avait donc "une réelle valeur financière" a réduire le prix des billets, mais aussi un enjeu sportif. Kompany ajoute : "L'étude a conclu que vous obtenez de meilleurs résultats à la maison avec une meilleure ambiance dans le stades, liée à la présence des supporters. Ceux qui vivent pour le club, qui sont probablement plus attachés au club que n'importe qui d'autre, ce sont souvent des gens qui ne peuvent pas se permettre (de payer un billet de match parfois coûteux)." Selon la récente Revue annuelle du financement du football, par le cabinet Deloitte, la part des revenus de la Premier League provenant des ventes de billets a chuté de 29% en 2007-2008 à 15% lors de la saison 2017-2018.