Dans l'actualité récente

L'adieu de Chamack aux Girondins de Bordeaux

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2010-05-10T15:05:00.000Z, mis à jour 2010-05-10T15:05:00.000Z

Le match de la 37e journée de ligue 1 Bordeaux-Sochaux (2-0), disputé samedi dernier au stade Chaban-Delmas, restera comme le dernier de Maraouane Chamack sous les couleurs des Girondins. Séquence émotion.

Un match et des larmes

Lorsque le numéro 29 quitte le terrain à la 71e minute de jeu, alors que son équipe mène 1-0 contre Sochaux, c'est tout le stade qui lui rend hommage. Le virage sud et ses Ultra Marines bien sûr, mais aussi tous les supporters qui aiment ce club ne pouvaient décemment pas rester de marbre devant la sortie de ce joueur après huit ans de bons et loyaux services. Les larmes de Chamack prouvent s'il est besoin la sincérité et la force des sentiments qui le lient au club et à ses supporteurs : « J'ai essayé de faire en sorte de ne pas craquer, mais ça s'est révélé impossible. Que ce soit face aux Ultras, les supporters, ma famille et mes amis d'enfance qui sont arrivés de loin ».

Direction l'Angleterre
L'attaquant marocain formé à Bordeaux avait décidé, l'an dernier déjà, de quitter le club au scapulaire. A 25 ans, « la planche », comme le surnomme son entraîneur, succombait aux sirènes anglaises, en particulier celles d'Arsenal. Mais si les dirigeants girondins avaient in extremis réussi à retenir leur meilleur avant-centre, à la faveur d'un titre de champion et des prolongations de Laurent Blanc et Yoann Gourcuff, Chamack quittera cet été définitivement le Haillan, fier des services rendus.

Le successeur
Le football a cela de cruel que Chamack pas encore parti, il faut déjà penser à son successeur. Sachant que le profil du nouvel attaquant girondin dépendra évidemment des désirs de l'entraîneur de l'équipe la saison prochaine. Un entraîneur qui a peu de chances de se nommer Laurent Blanc. Mais c'est un autre débat...