L’Angleterre à l’assaut de la Ligue des Champions

Voir le site Téléfoot

RTX31DSU
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-09-12T12:48:37.855Z, mis à jour 2017-09-12T12:52:39.405Z

Pour cette saison de Ligue des Champions les équipes anglaises seront 5 au départ de la compétition. Mais depuis quelques années, la réussite fuit les équipes du Royaume. Cela peut-il changer ?

L’an dernier, Liverpool, Manchester United et Chelsea ne figuraient pas au départ de la Ligue des Champions. Ces trois formations font leur retour cette année avec l’espoir d’aller loin dans l’épreuve. Mais cela fait maintenant 5 ans qu’aucune formation anglaise n’a soulevé la coupe aux grandes oreilles.


Seulement deux demi-finales en 5 ans pour les clubs anglais

Ces dernières saisons, les clubs espagnols ont pris le dessus en Ligue des Champions. Le Real Madrid a remporté trois des quatre dernières éditions de C1, la quatrième revenant au FC Barcelone. Il faut aussi ajouter que l’Atletico Madrid a fait deux finales, tout comme la Juventus. En 2013, c’est une finale 100% allemande qui avait lieu avec le Bayern qui prenait le dessus sur le Borussia Dortmund. Et l’Angleterre ?

L’an dernier Leicester était le dernier représentant britannique et a chuté en quart contre les Colchoneros. En 2016 et en 2014, Manchester City et Chelsea se hissaient en demi-finale, alors qu’en 2015 et en 2013, il n’y avait aucun club anglais en quart de finale. Et dire qu’en 2012, les Blues de Chelsea remportaient l’épreuve. Depuis ce titre, les clubs de Premier League peinent à s’illustrer en C1.


Il y a 10 ans une finale 100% anglaise

Sur le marché des transferts, les équipes britanniques ne cessent de faire sauter la banque avec des recrues très onéreuses. Pourtant malgré l’arrivée de beaucoup de stars et d’espoirs très prometteurs les résultats ne suivent pas sur la scène européenne. L’exception concerne Manchester United, vainqueur de l’Europa League en 2017. Son entraîneur José Mourinho a d’ailleurs une explication sur l’absence de résultats du football anglais en Ligue des Champions : « Pour les équipes anglaises, normalement, c’est impossible. Il n’y a pas de trêve hivernale comme dans les autres pays, même si je dois admettre que j’adore la période de Noël dans le football anglais. » 

En 2010-2011, il y avait trois clubs anglais en quart (Tottenham, Chelsea et MU) et les Red Devils s’inclinaient en finale contre le FC Barcelone. L’édition précédente Arsenal et Manchester tombaient en quart alors qu’en 2008-2009, 3 formations de Premier League étaient en demi-finale, même si la victoire est revenue au FC Barcelone. Même constat en 2007-2008, avec une finale 100% britannique et le titre pour les Mancuniens contre Chelsea qui avait éliminé Liverpool en demi-finale.


Les clubs des autres pays mieux protégés selon Mourinho

Depuis la roue a tourné. José Mourinho poursuit son analyse en affirmant que la bataille pour le titre en Angleterre fait dépenser trop d’énergie aux clubs anglais. Le fait d’avoir trop de candidats pour devenir champion rend certes la compétition intéressante, mais épuisante jusqu’à la fin. Ce qui fait donc perdre des forces pour la Ligue des Champions. 

L'entraîneur portugais estime que les équipes des autres pays sont plus protégées, contrairement aux formations anglaises. « La seule chose que je peux dire, c’est que le Real a joué le dernier mois en Liga avec son équipe bis. Ils ont pu arriver en finale avec des joueurs frais. La Juventus, elle, était championne trois mois avant, et elle a pu se concentrer sur la Ligue des champions dès les quarts de finale. Les autres pays protègent leurs clubs. Par exemple, le Benfica joue le vendredi, comme le PSG. Cela arrive tout le temps. »