L'archive du jour : Sissoko, un colosse à Newcastle

Voir le site Téléfoot

Moussa Sissoko
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-07-13T13:54:59.712Z, mis à jour 2016-07-13T13:58:57.829Z

En début d'année 2015, le milieu de Newcastle et de l’équipe de France nous confiait son amour de la Premier League et évoquait ses ambitions et son avenir. Rencontre.

La vidéo d'archive du jour concerne Moussa Sissoko. L'ancien Toulousain avait rencontré notre équipe durant le mercato de janvier 2015 durant lequel un départ de son club de Newcastle était évoqué. Alors que le milieu de terrain a finalement choisi de rester chez les Toonies, cette vidéo est l'occasion de revenir sur le parcours du colosse.

Un parcours en club décevant

Alors qu'il envisageait à l'époque de quitter son club de Newcastle pour rejoindre un clube anglais plus ambitieux, Moussa Sissoko avait finalement décidé de rester fidèle aux Magpies. Un choix qui n'aura pas été particulièrement heureux puisque, déjà très proche de la correctionnelle la saison dernière, les résidents de St James Park n'ont pas réussi à éviter la relégation de leur club la saison dernière.

Cadre d'une équipe dont il aura parfois été le capitaine, le français n'a plus d'autre choix que de faire ses bagages sous peine d'évoluer en Chmpionship et de dire adieu à la sélection. Si sa destination reste inconnue à ce jour, de nombreux clubs se sont déjà renseignés, Hambourg, Dortmund, Naples, Liverpool, le Real Madrid ou Arsenal seraient notamment sur les rangs. Beaucoup de beau monde en somme ! Si le PSG ne s'est pas encore manifesté concrètement, il s'agirait de l'un des premiers choix du joueur. Originaire d'Île de France, il verrait d'un bon oeil un retour dans son club de coeur.  

Quel que soit le nom de son futur employeur, il devra en revanche s'acquitter d'une somme rondelette puisque le club anglais réclame pas moins de 35 M€ pour lâcher sa pépite.

Une explosion en sélection

Cette valeur sur le marché des transferts, le milieu de terrain l'a prise en sélection. Dans les plans du Didier Deschamps depuis la prise de fonction du Bayonnais, sa place dans le groupe n'a jamais été remise en question. Véritable couteau suisse, il a d'abord excellé dans le rôle du joker idéal. Pouvant rentrer dans l'axe ou sur le côté droit, il a régulièrement apporté sa puissance physique dévastatrice en sortie de banc. Puis, il a bénéficié d'un changement de système.

Désireux de passer en 4-2-3-1 pour mettre Griezmann dans les meilleurs dispositions, le coach français a titularisé Sissoko a droite de son milieu pour rééquilibrer l'équipe à partir des quarts de finale de l'Euro. Une option payante puisque le joueur s'est montré à la hauteur, survolant notamment la finale malheureusement perdue contre le Portugal.

A désormais 26 ans, il semble être devenu incontournable chez les Bleus, reste à faire le grand saut dans un très grand club européen.