L'Argentine a les munitions

Voir le site Téléfoot

L'Argentine a les munitions
Par Glenn CEILLIER|Ecrit pour TF1|2010-06-10T08:15:00.000Z, mis à jour 2010-06-10T08:15:00.000Z

L'Argentine est mieux armée sur le papier que le Nigéria, la Grèce et la Corée du Sud, ses adversaires du groupe B. Mais il lui faudra trouver la bonne carburation en attaque. Notre site passe en revue les rapports de force dans chaque groupe avant l'ouverture de la Coupe du monde.

LE FAVORI : L'ARGENTINE SANS CONVAINCRE


C'est assez rare pour le souligner : l'Albiceleste ne fait pas partie des favoris du Mondial. Aujourd'hui, c'est un outsider. La faute à un parcours laborieux en qualifications et un secteur offensif prometteur mais incapable jusqu’ici de trouver le rendement espéré. Difficile de savoir su les doubles champions du monde (1978, 1986) ont réglé tous leurs soucis avec un seul match de préparation joué depuis l'annonce de la liste (victoire 5-0 contre la Canada). Mais l'équipe de Diego Maradona se retrouve dans un groupe largement à sa portée (Corée du Sud, Grèce, Nigéria) où elle devrait pouvoir effectuer ses derniers réglages. Avec le Ballon d'or 2009 dans son groupe (Messi), des joueurs d'expérience (Mascherano, Veron, Samuel, Heinze) et un secteur offensif aussi riche (Messi, Tevez, Agüero, Milito...), l'Argentine n'imagine pas devoir se contenter d’un petit tour en Afrique du Sud… comme en 2002.


LE MATCH IMMANQUABLE : ARGENTINE-NIGERIA (12 JUIN, 16H00)


Ce sera le premier match de Diego Maradona sur le banc lors du Coupe du monde. Et déjà, ça vaut le détour. Cerise sur le gâteau : cette rencontre vaudra son pensant d'or entre deux formations qui ont besoin de se rassurer. Comme l'Argentine, le Nigeria s'est qualifié in-extremis. Et à l'image de l'Albiceleste qui n'a pas trouvé l'alchimie en attaque, les Super Eagles arrivent avec de grosses incertitudes suite au forfait de John Obi Mikel. Pour les deux équipes, cette rencontre sonne comme le match idéal pour lancer sa campagne… ou la plomber. Entre les frappes puissantes des Nigérians et les accélérations de Lionel Messi, Carlos Tevez et compagnie, le spectacle pourrait être au rendez-vous.


CE QUE DIT LA FIFA...


Sans surprise, l'Argentine domine ses adversaires dans le classement Fifa avec une 7e place mais la Grèce n'est pas loin (13e). Si les Super Eagles arrivent "seulement" au 21e rang, c'est la Corée du Sud qui a le moins bon classement (47e). Mais elle a été demi-finaliste d’une Coupe du Monde (2002). Pas le Nigeria ni la Grèce.


CE QUE DIT L'HISTOIRE...


L'Argentine n'a pas été malheureuse au tirage. Avec le Nigeria, la Corée du Sud et la Grèce, la sélection sud-américaine retrouve des formations qui lui rappellent de bons souvenirs dans les grandes compétitions. En Coupe du monde, l'Albiceleste a rencontré les Super Eagles à deux reprises pour deux victoires (2-1 1994 et 1-0 en 2002). Autre souvenir agréable pour les fans argentins face aux Nigérians ? Les Jeux Olympiques 2008 où Lionel Messi et compagnie ont battu les Eagles en finale (1-0). Si l'Argentine n'a jamais perdu face à la Corée du Sud (2 matches, 2 victoires), la Grèce est aussi un adversaire marquant pour les nostalgiques de la sélection argentine. Le Grèce-Argentine de 1994, remporté 4-0 par les Gaucho, est le dernier match de Diego Maradona sous le maillot national... Une dernière marquée par un but sublime.


STYLE : ÇA PEUT PETILLER


Les défenses sont prévenues : ça risque de courir dans tous les sens. Avec Messi, Tevez ou encore Agüero pour l'Argentine, le Monégasque Park Chu-Young et le Mancunien Park Ji-Sung pour la Corée du Sud ou encore les véloces attaquants nigérians (Odemwingie, Martins, Yakubu), les arrière-gardes seront mises à rude épreuve dans le groupe B pour stopper toutes les flèches adverses. Le Nigeria voudra aussi imposer sa puissance physique face à des Coréens réputés moins solides dans ce domaine. La Grèce jouera la rabat-joie du spectacle et tentera encore une fois de s'appuyer sur son assise défensive pour contrecarrer la fougue de ses adversaires.


LE MYSTERE : UN EFFET LARS LAGERBÄCK?


Lars Lagerbäck a-t-il eu assez de temps pour construire son équipe ? Ça semble improbable. Le Suédois a débarqué fin février à la tête du Nigeria pour relancer une équipe qui accumulait les sorties mitigées. Depuis, le sélectionneur nigérian n'a pas eu beaucoup de temps pour mettre en place ses tactiques. Quatre petits matches amicaux en un peu plus de trois mois, ça fait peu pour corriger les défauts d'une formation riche en incertitudes (absence d'Obi Mikel, défense friable, manque de cohésion...).


Pendant toute la Coupe du monde, retrouvez EN EXCLUSIVITE ET EN VIDEO sur notre site, tous les matches en direct, tous les résumés, tous les buts ainsi que de multiples interviews.