L'Argentine gagne : de bons Messi et Lucho, entrée de Pastore

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-09-02T16:48:00.000Z, mis à jour 2011-09-02T16:54:01.000Z

L'Argentine de Sabella a remporté son 1er match, un amical face au Venezuela (1-0). Messi, capitaine, a porté son équipe, aidé en cela par Lucho Gonzalez puis Javier Pastore en fin de match.

Pays de football s'il en est, l'Argentine n'a pourtant plus remporté de titre international depuis 1993. Elle a même laissé échapper la dernière Copa America, disputée à domicile, au profit du voisin Uruguayen...

Pour les débuts de son nouveau sélectionneur Alejandro Sabella, la sélection albiceleste affrontait le Venezuela, en match amical et... en Inde, à Kolkata (anciennement Calcutta). Sabella avait impulsé plusieurs changements : Leo Messi héritait du brassard de capitaine, Lucho Gonzalez faisait son retour en sélection directement en tant que titulaire (après plus d'un an et demi d'absence) et Javier Pastore reprenait son rôle de joker. Un 4-3-3 a priori plus offensif, et Higuain titularisé devant.

Son brassard de capitaine vissé au bras gauche, Leo Messi a une nouvelle fois porté son équipe, au cours d'une première mi-temps plutôt convaincante. Le petit prodige du FC Barcelone s'est notamment très bien entendu avec le madrilène Angel Di Maria sur sa gauche et le marseillais Lucho Gonzalez sur sa droite. Malgré les efforts du meilleur joueur du monde, l'argentine est rentrée au vestiaire sans avoir ouvert la marque mais en ayant offert une vraie impression de solidité.

En 2ème mi-temps, les hommes de Sabella baissent quelque peu le pied, mais ils finissent paradoxalement par trouver l'ouverture. Nicolas Otamendi, défenseur central du FC Porto, coupe parfaitement un corner bien tiré par Messi au 1er poteau. 1-0 pour l'Argentine. A la 61ème minute, le parisien Javier Pastore remplace Ricky Alvarez, et réussit quelques gestes, semblant marquer des points sur son concurrent. Le numéro 8 de l'OM et de l'Argentine quitte lui la pelouse à la 73ème minute.

L'Argentine n'a sans doute pas convaincu les sceptiques, en ne l'emportant (encore une fois) que 1 à 0... Mais les modestes progrès dans le jeu permettent au peuple argentin d'y croire, au moins jusqu'à la prochaine compétition...