L'Argentine est en quart de finale

Voir le site Téléfoot

L'Argentine sert show
Par Olivier D'ARIES|Ecrit pour TF1|2010-06-28T08:12:00.000Z, mis à jour 2010-06-28T08:12:00.000Z

Au terme d'un match enlevé et souvent spectaculaire, l'Argentine a dominé le Mexique (3-1) dimanche à Johannesburg. Même si le premier but, signé Tevez, est entaché d'un hors-jeu incontestable, l'Albiceleste n'a pas volé sa victoire. Elle affrontera l'Allemagne dans un quart de finale qui promet.

ARGENTINE - MEXIQUE : 3-1
Buts : Tevez (26e, 52e), Higuain (33e) pour l'Argentine. Hernandez (71e) pour le Mexique.


Un air de déjà vu. L'Argentine doit avoir l'impression que l'histoire bégaye. Après s'être débarrassés du Mexique à Leipzig en 2006 (2-1 a.p.), les "Albicelestes" avaient retrouvé l'Allemagne pour un échec aux tirs au but (1-1, 2-4) en quarts de finale. Ils vont pouvoir tenter de prendre leur revanche après leur nouveau succès face aux Aztèques en huitièmes de finale du Mondial 2010 (3-1). De revanche, il n'y en a pas eu sur la pelouse de Johannesburg dimanche. Comme en 2006, le Mexique a quitté la Coupe du monde juste après la phase de poule contre l'Argentine. Et comme il y a quatre ans, les regrets vont être au rendez-vous.

Rafael Marquez avait encore en travers de la gorge le but sublime de Maxi Rodriguez, qui avait offert la victoire aux Argentins en Allemagne. "On avait perdu à cause d'un but qu'un joueur met une fois dans sa vie", a encore expliqué le capitaine des Aztèques juste avant ce remake. L'ancien défenseur de Monaco aura encore beaucoup de choses à dire après ce deuxième échec en quarts de finale. Car cette rencontre est entachée d'un but marqué sur hors jeu de Carlos Tevez (1-0, 26e). Une erreur d'arbitrage qui a tout changé.


Un but hors-jeu qui change tout

Jusque là, le Mexique avait montré de belles choses. Solides au milieu de terrain, vivaces devant, les joueurs de Javier Aguirre avaient posé de sérieux soucis aux Argentins au début du match. Salcido a même fait trembler le camp argentin sur une frappe de loin, qui a terminé sa course sur la barre de Romero (8e). L'Argentine restait sur ses gardes. Lionel Messi l'a réveillé. Il s'était déjà essayé deux fois - sans réussir - à aller au bout (7e, 11e) avant de sortir une nouvelle accélération dont il a le secret pour lancer Tevez dans la profondeur. Après avoir vu sa frappe arrêter par Oscar Perez, "Carlito" a conclu l'action sur une passe de Messi, qui avait récupéré le ballon. Un contre rondement mené ? Oui sauf que l'attaquant de Manchester City était hors-jeu d'un bon mètre...


Malgré les protestations des Aztèques, qui ont aperçu les images sur les écrans géants, et les doutes de Monsieur Rosetti, le but a été validé. Et le Mexique a pris un sérieux coup sur la tête. L'énorme erreur d'Osario en est la preuve. Sept minutes après le but de Tevez, le défenseur droit mexicain a manqué son contrôle juste devant sa surface. Il a offert une occasion en or à Higuain, qui ne s'est pas fait prier pour marquer son quatrième but du Mondial après avoir chipé le ballon (33e). 2-0, l'Argentine avait alors un pied en quarts de finale. Et les deux après un coup de canon énorme de Carlos Tevez juste après le retour des vestiaires. Le ballon a terminé dans la lucarne de Perez, impuissant (3-0, 51e).


La réduction du score sublime d'Hernandez n'a pas changé la donne (71e). Malgré les tentatives des Mexicains et notamment les frappes de l'excellent Carlos Salcido (62e, 69e), les Argentins ont géré leur avance et leurs efforts pour décrocher un nouveau billet pour les quarts de finale. Le Mexique va mettre quelques temps à digérer mais il dispose d'une belle génération pour rebondir le plus vite possible. L'Albiceleste peut maintenant se tourner vers un quarts de finale, qui s'annonce bouillant contre l'Allemagne. Avec, en toile de fond, le souvenir de deux finales mythiques (1986 et 1990) entre les deux géants du football.