Dans l'actualité récente

L’équipe B du Real Madrid s’en sort à Gijon grâce à Isco

Voir le site Téléfoot

Isco
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-04-15T16:36:16.301Z, mis à jour 2017-04-15T16:36:19.364Z

Zidane a logiquement fait tourner face à Gijon, avant les chocs face au Bayern Munich puis au FC Barcelone. Et c'est un grand Isco qui s'est arraché pour offrir les trois points à son équipe.

Mené deux fois au score, un Real Madrid largement et logiquement remanié au vu des échéances à venir a pu compter sur un grand Isco, auteur d’un doublé, pour inverser la tendance et prendre les trois points à Gijon. Les Merengue font une excellente opération.

Turnover obligatoire


Le Real Madrid s’apprête sans doute à vivre la semaine la plus importante de sa saison avec les réceptions successives du Bayern Munich (quart de finale retour en Ligue des Champions) et du FC Barcelone. Ces deux chocs qui s’annoncent ont conditionné les choix effectués par Zidane au coup d’envoi du match face à Gijon. Déjà privé de Gareth Bale, souffrant, le coach français a décidé de reposer une bonne partie de ses titulaires, y compris Cristiano Ronaldo, Karim Benzema, Toni Kroos, Luka Modric, Dani Carvajal, Marcelo ou encore Keylor Navas. C’est donc l’équipe B qui était chargée d’aller chercher les trois points après que les titulaires habituels en aient perdu deux la semaine dernière lors du derby madrilène. Une prise de risque nécessaire qui a bien failli tourner au vinaigre.

Un Isco virevoltant

Car ce sont les hôtes qui ont frappé les premiers quand Mikel Vesga a glissé une belle louche pour Duje Cop, reprenant alors le ballon sans contrôle pour ajuster Kiko Casilla (14e). Un superbe but qui n’a pas fait longtemps douter les Madrilènes, qui ont égalisé dans la foulée sur une performance de soliste d’Isco (17e). Au retour des vestiaires, Gijon a repris l’avantage en profitant de l’apathie défensive des Merengue sur un coup-franc conclu de la tête par Mikel Vesga, décidément très en vue samedi après-midi (50e). Courant après le score, le Real a repris des couleurs après l’entrée en jeu de Marcelo, même si c’est Danilo qui a d'abord parfaitement servi Morata pour la deuxième égalisation, là-aussi de la tête (59e). La dernière demi-heure a quasiment été à sens unique et Marcelo a trouvé Isco à la fin du temps réglementaire pour valider un succès très important (90e).

Une victoire ultra importante

Le Real Madrid a donc fait le job : empocher une nouvelle victoire tout en préservant ses troupes pour la rencontre face au Bayern Munich, programmée pour mardi prochain. Au classement, les Merengue, qui ont leur destin entre les mains, comptent provisoirement six points d’avance sur le FC Barcelone, condamné à gagner s’il veut préserver ses chances de conserver son titre à l’issue de la saison. Les Blaugrana pourront revenir à trois longueurs mais auront toujours un match en plus. Rendez-vous dans une semaine pour le Clasico, que le Real pourra même se permettre de perdre s’il gagne tous ses autres matches. Un sacré luxe.