Dans l'actualité récente

L'équipe énorme de Monaco si les meilleurs joueurs de ces dernières années n'avaient pas été vendus

Voir le site Téléfoot

AS Monaco - Martial, Ferreira Carrasco & Kondogbia
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-03-25T13:00:49.013Z, mis à jour 2017-03-25T13:15:15.309Z

L'AS Monaco réalise une saison 2016-2017 de très haute volée. Mais au royaume des rêveurs, une équipe monégasque ferait peut-être mieux : celle regroupant le meilleur de l'ASM de ces cinq dernières années. Sur le papier, cette équipe a, il est vrai, de quoi faire trembler bien des adversaires.

C'est à la fin du bal qu'on paye les artistes. Fin mars 2017, l'AS Monaco est en tête de la Ligue 1, en finale de la Coupe de la Ligue, en quarts de finale de la Coupe de France et, bien sûr, en quarts de finale de la Ligue des champions. Le bilan sera fait début juin, quand le livre de la saison 2016-2017 sera refermé. Mais l'ASM actuelle restera comme l'une des plus belles équipes de l'histoire du club.

Pourtant, une équipe monégasque pourrait peut-être faire mieux encore, même si on ne le saura jamais. Cette équipe, c'est celle qui réunit les meilleurs joueurs passés par Monaco depuis 2013 et le retour du club du Rocher en Ligue 1. L'ASM est réputée pour vendre ses éléments les plus talentueux contre de fortes sommes. Mais si elle avait gardé ses joyaux, voici l'équipe qu'elle pourrait aligner.

Une défense solide

Le club de Monaco a prouvé, via sa défense, qu'il peut être aussi efficace dans le recrutement ciblé que dans la formation. Dans la cage, le Croate Danijel Subasic est installé depuis 2012. Sur la droite, le très polyvalent Fabinho est devenu une référence courtisée dans toute l'Europe, et son efficacité sur penalties est impressionnante. Dans l'axe, Monaco a visé juste avec Aymen Abdennour, qui ne sera resté qu'une seule saison (2014-2015). Le Tunisien était annoncé parmi les grands d'Europe, mais il a finalement opté pour Valence. Le Polonais Kamil Glik, arrivé l'été dernier, a confirmé tout le bien qu'on pensait de lui après six années de Serie A (Palerme, Bari et Torino). Et à gauche, on retrouve Layvin Kurzawa, l'international français parti à Paris en 2015 contre près de 25 millions d'euros.

Ce n'est pas tout : la défense monégasque peut aussi se renforcer avec les jeunes Djibril Sidibé et Benjamin Mendy, sans le Brésilien Jemerson, très efficace, et le vétéran Ricardo Carvalho.

Un milieu de terrain infatigable et talentueux

Dans l'entrejeu, du beau monde s'est illustré sur le Rocher ces dernières années. Là encore, le flair monégasque et les moyens colossaux du propriétaire Dmitri Rybolovlev (durant les premières années) ont fait des étincelles. Geoffrey Kondogbia fut l'un des gros transferts qui ont marqué le retour de Monaco dans l'élite en 2013. Le Français joue désormais à l'Inter Milan. Son association avec l'actuel Monégasque et néo-international tricolore Tiémoué Bakayoko aurait sans doute été impressionnante. Et que dire du talent des deux milieux offensifs : d'un côté Bernardo Silva, et de l'autre James Rodriguez. Soit deux petits génies balle au pied. Le Portugais fait le bonheur des supporters, qui s'inquiétent de le voir partir dans quelques semaines. Le Colombien n'est resté qu'une saison (2013-2014) avant d'être sacré meilleur buteur du Mondial 2014 et de s'envoler dans la foulée pour le Real Madrid contre 80 millions d'euros (un an après avoir signé à l'ASM en provenance de Porto pour 45 millions d'euros).

Et n'oublions pas d'autres excellents milieux de terrain de la principauté : Yannick Ferreira-Carrasco, le Belge qui s'éclate maintenant à l'Atlético de Madrid, Joao Moutinho, toujours présent pour un coup de patte décisif, Thomas Lemar, un élément très important dans la belle saison monégasque, ainsi que Jérémy Toulalan, qui a stabilisé l'entrejeu des Rouge et Blanc de 2013 à 2016.

Du lourd en attaque

Monaco a vu passer d'excellents attaquants dans ses rangs dans son histoire (Weah, Henry, Trezeguet, Anderson, Nonda, Djorkaeff, Onnis, Morientes, Prso...), et ce goût pour les buteurs racés ne s'estompe pas. Ces dernières années, certains sont mêmes sortis de son école. Valère Germain, souvent désigné comme le partenaire idéal mais sacrifiable, est toujours parvenu à repousser la concurrence. Il est un maillon fort de l'ASM. Kylian Mbappé, lui, n'est déjà plus à présenter tant le phénomène du football français brille depuis quelques semaines, au point de découvrir les Bleus.

Anthony Martial n'est lui resté que deux saisons (2013-2015) avant d'être recruté en grandes pompes par Manchester United (50 millions d'euros + 30 millions d'euros de bonus éventuels). Radamel Falcao, lui, a été la tête d'affiche du projet monégasque quand le club a retrouvé la Ligue 1 en 2013. Le Colombien fut acheté à l'Atlético de Madrid pour 60 millions d'euros. Malheureusement, une grave blessure au genou gauche, puis deux saisons ratées en prêt en Angleterrre (Manchester United et Chelsea) ont terni ce beau tableau. Revenu l'été dernier, El Tigre a retrouvé ses crocs depuis. Monaco a aussi eu le nez creux en se renforçant avec Dimitar Berbatov pendant une saison et demie (2014-2015). Le Bulgare a rendu de bons services.

Best of AS Monaco

Ainsi que : Djibril Sidibé, Ricardo Carvalho, Jemerson, Benjamin Mendy, Yannick Ferreira-Carrasco, Jérémy Toulalan, Joao Moutinho, Thomas Lemar, Valère Germain, Anthony Martial, Dimitar Berbatov.