L'équipe-type des quadragénaires

Voir le site Téléfoot

totti vs napoli
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-09-27T16:49:40.589Z, mis à jour 2016-09-28T09:22:23.896Z

Francesco Totti fête ses 40 ans ce 27 septembre 2016 et il joue toujours au plus haut niveau ! D'autres ont repoussé l'âge de la retraite au-delà de la quarantaine. Découvrez le onze-type des quadras !

Outre le football et le talent, quel est le point commun entre Ronaldo, Michael Ballack, Francesco Totti et Andriy Shevchenko ? Tous sont nés la même année, en 1976, dans la même semaine : Ronaldo le 22 septembre, Ballack le 26, Totti le 27 (bon anniversaire !) et Shevchenko le 29. Mais des quatre, seul l'Italien est encore en activité.

Ils ne sont très nombreux, les footballeurs qui ont joué ou jouent encore la quarantaine passée. Pour l'anniversaire du capitaine emblématique de l'AS Rome, la rédaction de Téléfoot a concocté un onze réunissant des quadragénaires. Il a fallu faire des choix difficiles et réorganiser un peu les postes ! Découvrez notre équipe des "joueurs de 40 ans et plus" !

Gardien : Dino Zoff (Italie, fin de carrière en 1983 à 41 ans)

Il est le plus vieux vainqueur d'une Coupe du monde. Celui qui garda pendant 15 ans la cage de la Squadra Azzurra et celle du Napoli et surtout de la Juve est un grand monsieur du football italien. De l'autre côté des Alpes, on le considère comme l'un des meilleurs de l'histoire à son poste. Dino Zoff, qui a pratiquement tout gagné dans sa carrière (Mondial, Euro,  Coupe des clubs champions, Coupe de l'UEFA, Serie A...), fut le sélectionneur de l'Italie qui s'inclina en finale de l'Euro 2000 contre la France.

Latéraux : Javier Zanetti (Argentine, fin de carrière en 2014 à 41 ans) et Roberto Carlos (Brésil, en activité en 2016 à 43 ans)

Javier Zanetti est une partie de l'histoire de l'Inter Milan, club dont il a porté le maillot à 858 reprises (un record). Les Nerazzurri ont même retiré son numéro 4. Pendant 19 ans, l'Argentin a maintenu un haut niveau de performances. Il a connu les années de galères de l'Inter jusqu'au retour au plus haut à partir de 2006, avec l'apothéose de 2010 (Serie A - Ligue des champions - Coupe du monde des clubs). Roberto Carlos est lui l'un des Brésiliens les plus emblématiques. Ses courses supersoniques et son pied gauche magique capable d'envoyer des frappes venues d'un autre monde l'ont rendu célèbre. Il débarqua en Europe à l'Inter Milan, mais c'est au Real Madrid qu'il devint une référence. Retraité en 2012, il s'est essayé en 2015-2016 au championnat indien.

Défenseurs centraux : Paolo Maldini (Italie, fin de carrière en 2009 à 41 ans) et Nestor Sensini (Argentine, fin de carrière en 2006 à 40 ans)

Un monument du football italien, encore un. Paolo Maldini a grandement participé à la légende de la famille Maldini à l'AC Milan. Comme son père Cesare, il a porté la tunique rossonero. Son fils Christian poursuit la tradition. Son numéro 3 a été retiré et ne pourra être porté que par un Maldini. Paolo Maldini a remporté cinq fois la Ligue des champions et a porté le maillot milanais 902 fois (un record). Roberto Nestor Sensini a connu moins de succès, mais il a été un défenseur très respecté en Serie A dans les années 1990 et 2000. Rugueux, il a surtout fait le bonheur de Parme, à une époque où le club tutoyait les sommets en Italie. Il a achevé sa carrière sous les couleurs de l'Udinese.

Milieu de terrain : Edgar Davids (Pays-Bas, fin de carrière en 2013 à 40 ans)

C'était le "Pitbull"! Avec ses dreadlocks, ses lunettes de soleil (il a souffert d'un glaucome) et son abattage dans l'entrejeu, il a été un joueur très populaire entre la fin des années 1990 et le début des années 2000. Il s'épanouit à la Juve, puis participa au retour du Barça au premier plan, avant de décliner peu à peu à partir de 2004 à l'Inter Milan, à Tottenham, à l'Ajax Amsterdam (où tout commença pour lui), à Crystal Palace et enfin à Barnet, un club amateur d'Angleterre.

Milieu de terrain : Zé Roberto (Brésil, toujours en activité en 2016 à 42 ans)

Beaucoup l'ignorent, mais avant de devenir un soldat infatigable au Bayer Leverkusen et au Bayern Munich, Zé Roberto est passé par le Real Madrid, club avec lequel il gagné la Ligue des champions en 1998. Mais c'est bien en Allemagne que le Brésilien devint une référence grâce à sa polyvalence. D'ailleurs, le Bayern le fit revenir un an seulement après l'avoir laissé partir une première fois, malgré son âge (33 ans à l'époque de son retour). Zé Roberto évolua en Europe jusqu'en 2011 (à Hambourg) avant de prendre la direction du Qatar, puis de rentrer au Brésil où il n'a pas encore raccroché les crampons.

Milieu de terrain : Ryan Giggs (Pays de Galles, fin de carrière en 2014 à 41 ans)

Une légende parmi les légendes de Manchester United. Le Gallois a traversé trois décennies avec les Red Devils dont il a été le maestro toute sa vie et qu'il a même coaché brièvement quelques semaines avant de clore sa carrière de footballeur. Au total, il a joué 963 matches avec United. En 2011, les fans l'ont élu meilleur joueur de l'histoire du club. Un véritable artiste.

Attaquant : Rivaldo (Brésil, fin de carrière en 2015 à 43 ans)

Avant l'époque de Ronaldinho, puis de Messi, il y eut celle (un peu moins brillante côté titres) de Rivaldo au FC Barcelone. Le Ballon d'or 1999 était un spécialiste des buts spectaculaires, des lourdes frappes et des situations angoissantes pour les défenseurs. Surpuissant du temps de sa splendeur, le champion du monde 2002 a commencé à rentre dans le rang lorsqu'il passé à l'AC Milan après le Mondial au Japon et en Corée du Sud. Après l'Italie, il a poursuivi une carrière plus modeste en Grèce, en Ouzbékistan, au Brésil et même en Angola. Finalement, après avoir réalisé son rêve de jouer un match avec son fils, Rivaldo a tiré sa révérence dans son pays.

Attaquant : Francesco Totti (Italie, toujours en activité en 2016 à 40 ans)

Il est inoxydable. A Rome, l'empereur s'appelle Francesco Totti. Jamais le capitaine romain ne quitta l'AS Rome, son club de coeur, en dépit des sollicitation. Et tant pis si cela signifiait passer à côté de titres prestigieux. Entre l'attaquant et la Louve, la relation est très particulière. Champion du monde en 2006 avec l'Italie, Francesco Totti n'en n'a pas fini avec le football. Pour le plus grand bonheur de la Roma.

Attaquant : Roger Milla (Cameroun, fin de carrière en 1996 à 44 ans)

Un géant du football africain. Deux fois vainqueur de la CAN, Roger Milla reste toujours le buteur le plus âgé de l'histoire de la Coupe du monde. Il avait 42 ans quand il marqua contre la Russie au Mondial 1994. En France, le Camerounais a notamment fait le bonheur de Bastia, Saint-Etienne, Montpellier et de la Jeunesse Sportive Saint-Pierroise, un club de La Réunion. Ses distinctions personnelles sont innombrables tant Roger Milla a été un emblème du football d'Afrique, bien avant les stars Eto'o, Okocha, Drogba et consorts.


Equipe-type des quadragénaires

On aurait pu les citer :

Faryd Mondragon, Lev Yachine, Stanley Matthews, Robert Pirès, Alessandro Costacurta, Ludovic Giuly, Kazuyoshi Miura, Ludovic Giuly, Teddy Sheringham...