Dans l'actualité récente

L'Europe à la botte de l'Espagne

Voir le site Téléfoot

RTSUHJM
Par Florent Barraco|Ecrit pour TF1|2016-12-26T12:54:38.167Z, mis à jour 2016-12-26T12:57:20.326Z

Les clubs espagnols ont tout remporté depuis 2014. Trois équipes dominent l'Europe : le Real, Séville et le Barça.

Depuis trois ans, la langue de l’Europe est l’espagnol. Les clubs de la péninsule ibérique remportent tout sur le continent au point que désormais la Liga est considérée comme le meilleur championnat du monde.

2014, le Real au sommet

2014 marque point de départ de la razzia ibérique. Le Real Madrid remportait sa dixième Ligue des Champions en battant l’Atlético Madrid dans une finale folle. Une semaine plus tôt, le FC Séville s’imposait contre Benfica, gagnant sa troisième Ligue Europa. Les deux vainqueurs s’affrontèrent en Supercoupe d’Europe avec une victoire finale des Madrilènes. Puis en fin d’année, au Mondial des clubs, le Real finissait la saison en trombe avec un nouveau trophée dans la besace.

La MSN domine l'Europe

Un an plus tard, c’est le rival catalan qui s’impose en Ligue des Champions. L’équipe de Luis Enrique, sans doute la plus aboutie depuis de nombreuses années, écrase la compétition. La MSN succède à la BBC. Dans le même temps, le FC Séville conserve son titre en Ligue Europa (contre Dnipro Dnipropetrovsk). La Supercoupe d’Europe consacre le Barça tout comme le Mondial des clubs. Nouveau quadruplé.

Le triplé pour Séville

En 2016, bis repetita. Le Real, emmené par Zinédine Zidane, succède au FC Barcelone. Une nouvelle fois, les Madrilènes dispose de l’Atlético, finaliste malheureux pour la deuxième fois en trois éditions. Onzième titre pour le Real. Comme à son habitude, le FC Séville s’impose en Ligue Europa. Le Real et Séville se retrouvent en Supercoupe d’Europe. Le Real s’impose et rafle le Mondial des clubs.

Si on ajoute Ronado (2014 et 2016) et Messi (2015) vainqueurs du Ballon d’Or, l’Espagne aura donc tout gagné de 2014 à 2016. Sauf la Coupe du monde et l’Euro, les résultats de la Roja étant en déclin. Qui pourra stopper l’invincible armada ? Réponse en 2017.