"L'expérience a compté"

Voir le site Téléfoot

'L'expérience a compté'
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-19T09:36:00.000Z, mis à jour 2010-04-19T09:36:00.000Z

Malgré l'élimination de son équipe contre Lyon en quart de finale de la Ligue des Champions, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux salue le match de ses joueurs. Laurent Blanc estime que l'expérience de l'OL a été déterminante, ainsi que le talent de son gardien de but Hugo Lloris.

LAURENT BLANC, quel est votre sentiment ?


L.B. : Si nous devons avoir un regret, il concerne le match aller. Sur le retour, comme je le disais aux garçons, ils ont fait le match que j'attendais eux. Dans le contenu, on a fait exactement ce que l'on avait prévu de faire, il faut être fier de notre match retour. Sur la double confrontation, les regrets concernent le match aller.


L'expérience de l'OL a-t-elle été déterminante ?


L.B. : Ça joue. Sur les deux matches, l'expérience de la Champions League de l'OL a compté. À l'aller, nous avions fait preuve de fébrilité, notamment à cause de notre manque expérience. Comme je l'ai déjà dit, l'expérience ne s'achète pas au supermarché. N'oublions pas que nous avons des jeunes joueurs et qu'ils vont acquérir de l'expérience avec des matchs comme celui-là.


Hugo Lloris a aussi eu un rôle décisif ?


L.B. : Il est talentueux, on le connaissait. Il a confirmé qu'il avait beaucoup de talent. Si on analyse bien les deux matchs, on reconnaît qu'il est pour beaucoup dans la qualification de l'Olympique Lyonnais.


La réussite semble également fuir Bordeaux…


L.B. : En ce moment, elle nous fuit carrément : les barres, les blessés… Nous sommes dans une barque à contre-courant, avec même le vent de face. Mais je suis très fier du match de mes joueurs et du public bordelais, c'est la première fois que je vois cette ambiance. Tout le monde y a cru jusqu'à la dernière seconde, chapeau.


La victoire, malgré l'élimination, peut-elle vous aider à bien finir le Championnat ?


L.B. : Il était important de gagner ce match pour stopper cette hémorragie de défaites, mais on a vraiment de la non-réussite actuellement, sur le terrain mais aussi au niveau des blessures. En ce moment, Bordeaux perd un joueur à chaque match, je ne sais pas comment on va finir la saison. Il va falloir bien se remobiliser pour bien finir la saison parce que si on veut connaître à nouveau des sensations comme on a connu ce soir, il faut se qualifier pour la Ligue des champions. Je ne vous cache pas que ce soir il y a une grande déception mais dès demain on va essayer d'apporter un peu de fraîcheur. Des matches comme ceux-là laissent des traces au niveau physique et au niveau mental. Alou (Diarra) avait à coeur de finir le match mais il n'a pas pu. On a pris un risque avec Marc (Planus) parce qu'il n'était pas prêt mais quand on voit le match qu'il a fait, on a eu raison de le faire jouer. En ce moment, il y a de la casse et dans des secteurs de jeu où on n'est pas très fourni.