L'heure des choix

Voir le site Téléfoot

L'heure des choix
Par DPPI|Ecrit pour TF1|2009-08-10T15:48:05.000Z, mis à jour 2009-08-10T15:48:05.000Z

Face au Nigeria et la Turquie, Raymond Domenech a pu opérer une large revue d'effectif. Mais, si le sélectionneur semble désormais avoir adopté un 4-2-3-1, il termine la saison avec davantage d'interrogations sur les joueurs susceptibles d'animer son système. Il va falloir faire des choix.

. GARDIENS : Lloris numéro 1 ?


Raymond Domenech a profité de deux matches amicaux pour observer ses deux gardiens. Le numéro 1, Steve Mandanda, a joué l'intégralité du match face au Nigeria. Le Marseillais a encaissé un but mais n'a pas été aidé par sa défense sur ce coup. De son côté, Hugo Lloris a été titularisé face à la Turquie et a su garder son but inviolé, sans être véritablement mis en danger. "Le tout c'est d'avoir du temps de jeu pour s'exprimer, mais il y a bientôt des matches importants, des choix qui seront faits", espérait le Lyonnais avant le match. A priori, la hiérarchie en bien établie et le sélectionneur aime répéter que le poste de gardien requiert de la stabilité. Mais Lloris a surtout impressionné par sa sérénité. "C'est une saison qui m'a énormément apporté, j'ai changé de statut. Dans un grand club français (Lyon) avec plus de pression et d'enjeu, on est attendu", explique-t-il lui-même. Meilleur que Mandanda selon ses pairs, qui l'ont élu meilleur gardien de L1, l'ancien Niçois a assurément relancé la concurrence.


. DEFENSEURS : Qui avec Gallas ?


Présenté comme le grand chantier de l'après-Euro, la défense a connu un net progrès. Notamment sur les coups de pied arrêtés. Dans ce domaine, longtemps pointé du doigt, les Bleus n'ont plus encaissé de but depuis le France-Roumanie d'octobre 2008, soit sept matches consécutifs. Reste à savoir quels hommes aligner. La question se pose surtout dans l'axe où Domenech a joué la carte de complémentarité en alignant un tandem sévillan face au Nigeria (Escudé-Squillaci) et une charnière made in Auxerre face à la Turquie (Boumsong-Mexès). Philippe Mexès et surtout Julien Escudé se sont montrés les moins à l'aise. En revanche, Sébastien Squillaci a une nouvelle fois marqué des points, sauvant notamment un ballon sur sa ligne et mettant à profit son jeu de tête. Finalement, la question qui se pose aujourd'hui est la suivante : qui doit débuter à côté de William Gallas ? Le Gunner devrait encore trop juste pour faire son retour aux Féroé mais pourrait revenir contre la Roumanie et la Serbie.


. MILIEUX DEFENSIFS : Quel rôle pour Vieira ?


Le retour de Patrick Vieira peut-il changer la donne ? Pour son retour et sa 107e sélection, face au Nigeria, le capitaine des Bleus était associé à Alou Diarra. Mais, titularisé pour la première fois depuis novembre 2008 contre l'Uruguay, il a montré qu'il était à court de rythme. Au moins, il a terminé la rencontre après avoir disputé l'intégralité des 90 minutes. Mais sa saison avec l'Inter Milan, où il a été handicapé par les blessures à répétition et les choix de Jose Mourinho, a laissé des traces profondes. Vieira s'est contenté d'un rôle de simple relayeur. A 33 ans, il se lance dans une course contre la montre pour revenir au niveau. Raymond Domenech aura donc un choix difficile d'autant que le duo Toulalan-Lassana Diarra, aligné face aux Turcs, s'est montré davantage convaincant. Le Lyonnais, notamment, s'installe comme un élément essentiel des Bleus.


. MILIEUX OFFENSIFS : Qui à gauche ?


Ribéry, Benzema et Rémy ont débuté face au Nigeria, cédant leurs places à Anelka, Gourcuff et Malouda à Gerland. Et le turn-over a fait clairement un vainqueur : Florent Malouda. Le joueur de Chelsea, qui effectuait son retour en sélection après presque sept mois d'absence, a confirmé son retour en forme et s'est réconcilié avec Domenech. "On a tous les deux évolué, moi, de mon côté je voulais qu'on sache qu'on peut compter sur moi", s'est réjoui l'ancien Lyonnais. Le patron des Bleus se retrouve donc avec un problème de riche à régler. Car il y a désormais embouteillage à gauche. Ribéry, Henry, Malouda ou même Benzema postulent à ce poste. Sachant qu'Anelka a parfaitement tenu son rôle à droite et que Ribéry est toujours retissant à s'exiler sur ce côté, Domenech devra forcement faire un sacrifice.


. ATTAQUANTS : L'heure de Gignac ?


Là encore, Domenech cherche la bonne formule. Absent pour une blessure au genou, où jouera donc Thierry Henry pour son retour ? En pointe ou à gauche ? Et surtout, s'il joue en pointe, à la place de qui ? Nicolas Anelka a débuté dans l'axe face au Nigeria mais a occupé un poste d'ailier droit face à la Turquie. A chaque fois, le meilleur buteur de Premier League s'en est bien sorti. De son côté, s'il a inscrit le but de la victoire sur penalty face aux Turcs, Karim Benzema tarde à s'imposer seul devant. Reste le cas d'André-Pierre Gignac. Le meilleur buteur de Ligue 1 (24 buts) a séduit lors de ses 2e et 3e sélections en équipe de France. Son envie et sa puissance, mais aussi sa capacité à se créer des occasions, lui ont fait marquer des points lorsqu'il est entré en jeu. Mais peut-il être plus qu'un joker ?