L'incroyable révélation sur la coupe de cheveux de Cristiano Ronaldo

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-06-23T19:13:00.000Z, mis à jour 2014-06-23T19:18:44.000Z

Dimanche soir, sa coupe de cheveux n'a échappé à personne, lors du match opposant le Portugal aux Etats-Unis. Avec un éclair dessiné sur le crane, Cristiano Ronaldo souhaitait en fait rendre hommage à un enfant tout juste opéré.

Dimanche soir, face aux Etats-Unis, Cristiano Ronaldo a surpris son monde, en arborant une coupe de cheveux assez inhabituelle. Une sorte de « Z » venait en effet se distinguer au niveau de son cuir chevelu. Un excès capillaire qui n'a pas tardé à enflammé le web, qui s'est empressé de se moquer du joueur de Paulo Bento. Mais CR7, en homme au grand cœur qu'il est, a fait cela pour Erik, un enfant avec lequel la vie n'a pas été des plus tendres...

Je crois que je viens de comprendre la nouvelle coupe de cheveux de Cristiano Ronaldo... #USAPOR #CoupeDuMonde pic.twitter.com/mpmi34UVDG

— ☀️ (@WorkHardPlay_H) 23 Juin 2014

Hommage
Si cette Coupe du Monde propose pour le moment un spectacle assez exceptionnel, il en va de même pour les coupes de cheveux des joueurs, qui n'hésitent pas à redoubler d'inventivité pour être à la mode. Dimanche soir, le monde a découvert le style capillaire assez rocambolesque de Cristiano Ronaldo, qui arborait une sorte d'éclair sur le crâne. Via ce geste, la star du Real Madrid voulait tout simplement rendre hommage à Erik, un enfant récemment opéré d'une malformation au cerveau. La forme dessinée sur le crâne du joueur faisait ainsi référence à la cicatrice de l'enfant. Cristiano Ronaldo avait d'ailleurs participé au financement de l'opération. Dans un premier temps, il avait mis aux enchères son maillot et ses chaussures, avant de débourser plus de 80 000 euros pour l'opération d'Erik.

Cristiano Ronaldo a cette coupe en hommage à la cicatrice d'un enfant dont CR7 a payé l'opération.

Un grand homme... pic.twitter.com/vRBMutJFEI

— Football Pics (@PerfFootyPics) 23 Juin 2014

Un geste à saluer, de la part du footballeur, qui avait déjà sorti, sans le savoir, un enfant du coma.