Dans l'actualité récente

L'OM menait 2-0 mais c'est Caen qui a (encore) gagné

Voir le site Téléfoot

Marcelo Bielsa
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-02-28T08:31:00.000Z, mis à jour 2015-03-01T14:14:13.000Z

Alors qu'il menait 2 à 0 à domicile, l'Olympique de Marseille a concédé une inquiétante défaite face à des Caennais décidément très forts en 2015. L'OM n'a plus gagné depuis quatre matches.

Deux séries se poursuivent à l'occasion du match d'ouverture de la la 27ème journée de Ligue 1 : Marseille a signé une quatrième rencontre sans victoire et Caen une septième sans défaite. Pour les Phocéens, l'inquiétude et la crise ne sont plus très loin.

Une transversale partout
Après quatre points abandonnés alors qu'ils lui tendaient les bras, l'Olympique de Marseille étaient sérieusement en quête de rachat au Vélodrome. Marcelo Bielsa aussi, d'ailleurs. Pour preuve, le coach argentin a décidé d'aligner Batshuayi, auteur d'un doublée la semaine dernière, plutôt qu'André-Pierre Gignac, en panne de réussite. Et cela a encore failli payer quand le jeune attaquant a provoqué un pénalty d'entrée, à la 2ème minute. C'était sans compter sur un Vercoutre des grands soirs. Pour ainsi dire, vendredi soir, les gardiens étaient en état de grâce, le portier caennais et Mandanda ayant enchaîné les parades, garantissant un spectacle et un suspens de haute volée. Car, dans ce match, Caen et Marseille n'ont pas fermé le jeu : les hommes de Bielsa avaient la possession, ceux de Patrice Garande procédaient par contre-attaques. Pour autant, on a bien failli rentrer aux vestiaires sans voir le moindre but, notamment parce que Sala (24ème) et Ayew (37ème) ont touché la barre. Puis, enfin, le Ghanéen a débloqué le tableau d'affichage, en reprenant une frappe de Payet initialement repoussée par Vercoutre (45ème+2). 1-0 à la pause.

Caen, une leçon de courage
Après cette ouverture du score, tardive, on ne donnait pas cher de la peau des Caennais, pour la simple et bonne raison que Patrice Garande a perdu Lenny Nangis (28ème) et l'excellent Hervé Bazile (42ème) sur blessure. Malgré ces deux remplacements forcés et une deuxième réalisation marseillaise signée André Pierre Gignac (63ème), Caen est allé retourner une situation bien compromise, dans un stade difficile à prendre. On sait l'importance d'un troisième but à 2-0 ou 0-2 : elle permet de consolider une victoire ou, à contrario, de se donner de l'espoir. Pas l'OM. Non, l'OM, plutôt que de verrouiller le jeu, s'est pris les pieds dans le plat et les Caennais, sûrs d'eux et décidés à ne rien lâcher, ont marqué ce fameux troisième but par Seube (67ème) avant d'égaliser par Sala (70ème) dans la foulée. A 2-2, l'équipe d'el Loco a cru assister à un remake des nuls face à Reims et Saint-Etienne sauf que, cette fois-ci, Benezet est venu la priver d'un point, par un missile imparable (87ème). 2-3, coup de sifflet final.

La crise n'est pas loin
On ne sait pas vraiment quelle mouche a piqué Caen, en grosse difficulté à la trêve et désormais 9ème après six victoires en sept matches pour zéro défaite en Championnat. En revanche, l'Olympique de Marseille n'y arrive vraiment plus et, pire, n'avait plus perdu à domicile depuis la réception de Montpellier lors de la... 2ème journée ! Avec trois points pris sur douze possibles, Marcelo Bielsa et ses troupes doivent se remettre en question. D'autant que, devant, le PSG et l'OL auront l'occasion de faire le trou ce week-end et que, derrière, Monaco n'est qu'à sept longueurs avec deux matches en moins (dont la réception du PSG). L'air de rien, le titre s'éloigne de plus en plus et le podium n'est plus garanti.