L'OM ne va pas mieux et concède une troisième défaite consécutive à Nantes

Voir le site Téléfoot

Marcelo Bielsa
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-04-17T20:44:00.000Z, mis à jour 2015-04-19T17:21:46.000Z

Sans Payet et malgré le retour de N'Koulou, l'OM a perdu un troisième match de rang en Ligue 1. Incapables de répondre au courage du FC Nantes, les hommes de Marcelo Bielsa ont montré un visage inquiétant.

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé : sans Dimitri Payet, suspendu, l'Olympique de Marseille est reparti de la Beaujoire avec une défaite, la troisième de rang en Championnat. Incapables de trouver des solutions offensives et plombés par une défense en dedans malgré le retour de N'Koulou, les Phocéens voient le podium s'éloigner... et doivent désormais regarder derrière.

Nantes, au courage
Nantes-OM, il n'y a pas si longtemps, c'était une affiche de rêve entre deux clubs emblématiques du Championnat de France. Aujourd'hui, une équipe se bat pour une place en C1, l'autre pour rester en L1. Et, vendredi soir, ce sont les Canaris qui ont montré le plus, par un esprit combatif qui a déstabilisé des Marseillais tactiquement dépassés. En première période, la domination stérile de l'OM a été confrontée aux attaques éclairs du FC Nantes, dont le pressing assez haut et le jeu direct se sont avérés payants. A trop vouloir bien faire pour remonter le ballon et paralysés par des milieux désertant l'entrejeu, les hommes de Marcelo Bielsa se sont pris les pieds dans le tapis et l'ouverture du score adverse est venue d'une erreur de Fanni et d'une mauvaise passe en retrait pour son gardien. Serge Gakpé n'avait alors qu'à ajuster Mandanda (20ème).

Marseille, sans solution
Au retour des vestiaires, Bielsa a lancé Thauvin à la place d'Imbula, pour plus d'élan offensif. Cela a tout de suite mieux fonctionné pour l'OM, qui passait beaucoup par Alessandrini et le côté droit avant la pause. Plus dangereux, mais loin d'être plus décisifs, les Phocéens se sont heurtés au courage des Nantais, très disciplinés pendant toute la rencontre. Sur des contres fulgurants, ils auraient même pu aggraver le score. Et, comme une preuve que rien n'allait du côté des Marseillais, Riou a réalisé la parade du match en repoussant une tête de Fanni sur sa propre barre, dans les ultimes secondes. Le défenseur voulait se racheter et offrir un petit point aux siens. En vain.

Trois défaites de suite
Pour l'Olympique de Marseille, c'est un troisième revers de rang en Championnat, synonyme de podium qui peut potentiellement s'éloigner en cas de victoire de l'AS Monaco. Pire, les anciens champions d'automne sont désormais à portée de tir de Saint-Etienne et de Bordeaux. La course à l'Europe sera donc un combat haletant jusqu'à l'ultime journée. Les Nantais, eux, peuvent avoir le sourire. Devant un stade plein à craquer, ils ont sans doute assuré leur maintien, après un ex-choc qui plus est.