L'OM renverse Nice dans un derby complétement fou

Voir le site Téléfoot

Lucas Ocampos OM
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-10-01T21:18:34.723Z, mis à jour 2017-10-01T21:18:34.310Z

Mené 2 à 0, l'Olympique de Marseille a trouvé les ressources pour inverse la tendance et battre Nice chez lui. On peut parler de victoire référence.

L'OGC Nice et l'Olympique de Marseille ont clôt la huitième journée de Ligue 1 avec la manière. Menés 2 à 0 au bout de 16 minutes, les Phocéens se sont finalement imposés sur le score de 4 buts à 2. Les rebondissements se sont multipliés pour un spectacle immense et invraisemblable.

2-0 puis 2-3 à la pause

L'Olympique de Marseille n'était pas venu à l'Allianz Riviera pour souffrir. Mais, pourtant, durant les 30 premières minutes, les Aiglons lui ont rendu la vie dure. Mario Balotelli, dès la 4e minute, s'est joué de Rolando pour inscrire un but de la tête. Dans la foulée, Seri a mis une frappe lointaine au fond (16e). On entamait à peine le deuxième quart d'heure et l'OM était déjà mené 2 à 0. La soirée promettait d'être longue pour les hommes de Rudi Garcia et puis… Et puis tout a basculé au moment où, d'abord, Ocampos est venu réduire le score avec de la détermination (26e). On connaît l'importance du 3e but et c'est une donnée qui n'a pas menti : grâce à ce fameux 3e but, le momentum a changé de camp.

Mandanda, la forteresse

Car Nice a perdu le fil après la réalisation d'Ocampos. Et il a fini par payé cash des approximations défensives. Le pauvre Lees-Melou a effectivement mis le ballon dans ses propres filets (41e) et Ocampos s'est chargé de faire passer les Marseillais devant en profitant des errements de Mendy et Dante (44e). De 2-0 nous sommes passés à 2-3 en 45 minutes. C'était déjà fou mais encore loin d'être fini. Au retour des vestiaires, Gustavo a un peu plus ajouté au calvaire du Gym avec un tir puissant (48e). La suite ? Des actions à la pelle, l'expulsion de ce même Gustavo (67e) et un penalty tiré par Pléa arrêté par Mandanda, infranchissable ce dimanche soir (9 arrêts !). 4 à 2 pour l'OM, score final et le sentiment que Nice a laissé filer une victoire qui lui tendait les bras.

L'OM monte sur le podium

L'Olympique de Marseille version Champions Project se cherchait une victoire référence. Il l'a peut-être trouvée à l'Allianz Riviera au regard de la situation mal embarquée nécessitant une réaction d'orgueil à nulle autre pareille. Elle a eu lieu et propulse les hommes de Rudi Garcia sur la troisième marche du podium, à égalité de points avec le FC Nantes (16 unités). Ce qui veut dire, par ricochet, que Nice s'en éloigne en se retrouvant à six longueurs de son bourreau du soir. Un derby dingue qui a eu de vraies conséquences au classement.