L'Uruguay, un duo et des idées

Voir le site Téléfoot

L'Uruguay, un duo et des idées
Par Vincent BREGEVIN|Ecrit pour TF1|2010-06-14T12:30:00.000Z, mis à jour 2010-06-14T12:30:00.000Z

Avec un système défensif adaptable pour alimenter Diego Forlan et Luis Suarez, 77 buts à eux deux cette saison, l'Uruguay a tout pour embêter l'équipe de France dès son entrée dans la Coupe du monde 2010.

On en tremble déjà. D'un côté, une défense française incapable de garder son but inviolé lors de trois matches de préparation contre le Costa Rica, la Chine et la Tunisie. De l'autre, un duo d'attaquants uruguayens des plus prolifiques. A eux deux, Diego Forlan et Luis Suarez ont inscrit pas moins de 77 buts cette saison, soit 16 de plus que Nicolas Anelka, Thierry Henry, Djibril Cissé et André-Pierre Gignac réunis. On ne présente plus l'attaquant de l'Atletico Madrid, terreur des défenses de la Liga depuis plusieurs saisons, et qui a franchi un cap cette année en offrant la Ligue Europa au club madrilène. On rappellera juste qu'il est tout aussi efficace en sélection, puisque l'ancien joueur de Manchester United a été le meilleur buteur de l'Uruguay lors des qualifications (sept buts).


A ses côtés, Luis Suarez. Pas l'ancienne gloire du Barça et de l'Inter, juste la nouvelle star de l'Ajax. Qui sait s'il ne deviendra pas plus grand que son illustre homonyme. A seulement 23 ans, l'ancien joueur du Nacional Montevideo en est déjà à 92 buts inscrits en 134 matches avec le club d'Amsterdam, qu'il a rejoint à l'été 2007 en provenance de Groningen. Dire qu'il abordera la Coupe du monde en confiance est un doux euphémisme. Cette saison, Suarez a disputé 48 matches. Il a marqué 49 buts, dont 35 dans le championnat des Pays-Bas. Statistiquement, c'est plus fort que Lionel Messi, Cristiano Ronaldo ou Wayne Rooney, et c'est comparable à ce qu'avaient réalisé Romario et Ronaldo au PSV Eindhoven avant d'exploser dans les plus grands clubs européens. Suarez, c'est très fort. Et le fait qu'on parle surtout de Forlan le rendra d'autant plus dangereux.


On connait le onze, pas la tactique


La force de l'Uruguay, ce sont ces deux individualités, qui affichent de surcroît une complémentarité très intéressante en sélection. Si cela fait longtemps qu'il connait son onze de départ, le sélectionneur Oscar Tabarez est toujours resté évasif sur la stratégie à employer. L'ancien entraineur du Milan AC s'adapte au contexte et à l'adversaire. Face à la France ? "La France est redoutable mais nous avons beaucoup réfléchi à la façon de maîtriser cette équipe et nous pouvons lui rendre la vie difficile, a-t-il souligné. Je peux dire que la France à une très belle équipe, surtout en attaque, mais qu'elle a éprouvé des difficultés lors des qualifications face à des défenses solide".


Consciente de sa force, l'Uruguay n'en néglige pas moins son adversaire, considéré comme le favori du groupe A. Sur le papier, l'Uruguay présente un 3-4-1-2 avec le trio Victorino-Lugano-Godin derrière, Maxi Pereira et Alvaro Pereira sur les côtés, le duo Perez-Rios à la récupération et Ignacio Gonzalez, très bon passeur, dans un poste de meneur derrière Forlan et Suarez. Sur le terrain, ça pourrait rapidement se transformer en 4-3-1-2. L'un des deux joueurs de couloirs reculerait d'un cran, probablement Maxi Pereira car Tabarez a bien remarqué que le pouvoir créatif des Bleus passait surtout par Franck Ribéry sur le côté gauche. Si le sélectionneur uruguayen a choisi un système défensif évolutif, c'est surtout pour mieux s'adapter à l'adversaire et donner ainsi plus de chances au duo Forlan-Suarez de faire la différence. Les Bleus sont prévenus.