Dans l'actualité récente

Lahm et Ancelotti recadrent Ribéry, auteur d’un vilain coup de coude

Voir le site Téléfoot

RTX27TK9
Par Nicolas SCHIAVI|Ecrit pour TF1|2016-08-19T10:35:38.294Z, mis à jour 2016-08-19T10:35:41.407Z

Le capitaine et l'entraîneur du Bayern Munich ont réprimandé l'ancien international français, tout proche de l'exclusion suite à un vilain coup de coude durant le match de Supercoupe d'Allemagne.

Après s'être fait tirer le maillot, il s'est fait remonter les bretelles. Depuis 2007, Franck Ribéry fait le bonheur des supporters du Bayern Munich avec sa capacité d'accélération et son sens du but. Mais le fans connaissent aussi son caractère bien trempé, son côté blagueur et ses accès de colère. Le dernier en date aurait pu lui coûter une exclusion et c'est pourquoi deux hommes forts du club l'ont sérieusement recadré.

Le Borussia, son meilleur ennemi

Dimanche dernier, le Bayern Munich affrontait le Borussia Dortmund en Supercoupe d'Espagne. Victime d'un accrochage de maillot, l'ancien joueur du FC Metz et de l'Olympique de Marseille a tenté de se défaire de son adversaire en lui assénant un coup de coude au visage. Felix Passlack s'est écroulé, en jetant un coup d'oeil vers l'arbitre qui n'a finalement sorti qu'un carton jaune. Après leur défaite 2 à 0 (buts de Vidal et Müller), les hommes de Thomas Tuchel ont crié au scandale. "C’est la 3e fois qu’il commet des actes violents contre nous" a même rappelé Marcel Schmelzer.

En effet, ce n'est pas la première fois que la bavarois s'en prend aux joueurs du Borussia Dortmund. Franck Ribéry a déjà connu des accrochages violents avec Gonzalo Castro en mai 2016 et son futur coéquipier Robert Lewandowski en finale de la Ligue des Champions en 2013.

Recadré en interne

Le geste de la star française n'est pas resté dans l'ombre au Bayern Munich. Carlo Ancelotti a été le premier , même s'il a cherché a tempéré l'évènement : "Je lui ai parlé et je crois qu'il a bien compris. Ce genre d’actions est dangereux. Il faut l'éviter" a assuré l'entraîneur des Rouges.

 Philipp Lahm a été beaucoup plus ferme dans sa sotie médiatique. "Il va devoir arrêter ça dans le futur et je crois qu’il a compris. Mais je ne sais pas si ce sera le cas. Avec sa mentalité, vous pouvez vraiment…" a assuré le vcapitaine des Bavarois en ne finissant pas sa phrase. "Je ne peux rien garantir. Je ne suis pas dans sa peau et si cela arrive encore, je ne pourrais pas l’arrêter. Je ne peux pas courir vers lui à chaque fois" a-t-il sanctionné. Franck Ribéry est désormais prévenu.