Dans l'actualité récente

Kanté et Lloris récompensés aux London Football Awards

Voir le site Téléfoot

N'Golo Kanté   Chelsea
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2017-03-03T13:17:40.988Z, mis à jour 2017-03-06T10:46:51.001Z

N'Golo Kanté n'en finit pas de mettre l'Angleterre à ses pieds. Le récupérateur de Chelsea vient d'être élu meilleur footballeur londonien.

Le jeudi 3 mars, les huiles du football londonien se réunissaient pour célébrer les meilleurs d’entre eux. Une cérémonie qui a fait la part belle au football français.


Kanté sacré meilleur joueur londonien

A Londres, le football est une institution. La ville compte en effet pas moins de quatorze clubs professionnels, généralement un par quartier, dont les plus connus sont évidemment Arsenal, Chelsea et Tottenham. Cette multiplicité inédite méritait bien la création de trophées dédiés récompensant ce qui se fait de mieux dans le football londonien.

Cette cérémonie annuelle, les London Football Awards, se tenait hier soir et a récompensé deux membres de l’équipe de France. Pour le titre de meilleur joueur, c’est donc N’Golo Kanté qui a été primé, damant le pion à Dele Alli, Alexis Sanchez Diego Costa et Danny Rose. Une performance remarquable lorsque l’on sait qu’il n’a disputé que la moitié de l’année dans un club de la capitale anglaise mais largement méritée au vu de ses performances exceptionnelles dans l’entrejeu du leader de Premier League.



Lloris également célébré

Chelsea qui a également vu son manager, Antonio Conte, rafler la récompense de meilleur entraîneur, devant notamment Mauricio Pochettino. Un sacre logique tant l’entraîneur italien a transformé le visage de son club, fantomatique la saison dernière et rayonnant cette saison.


Le trophée du meilleur gardien a, lui aussi été remporté par un français, le capitaine des Bleus Hugo Lloris. Impeccable dans les buts de Tottenham, meilleur défense de Premier League en 2015/2016 mais également cette saison où les Spurs pointent en seconde position. Un triomphe pour les français qui confirment, qu’après Wenger, Vieira ou Henry, l’histoire d’amour entre la France et le football londonien n’est pas prête de s’arrêter.