Latéraux : Evra au sommet

Voir le site Téléfoot

'Ce n'est pas normal'
Par Cédric Rouquette|Ecrit pour TF1|2010-06-01T20:08:06.000Z, mis à jour 2010-06-01T20:08:06.000Z

Que valent les individualités de l'équipe de France par rapport à celles des 31 autres équipes au Mondial ? Notre site mène l’enquête avant la Coupe du monde. Deuxième volet, les latéraux. Avec Bacary Sagna et surtout Patrice Evra, la référence actuelle à gauche, les Bleus sont bien lotis.

SAGNA-EVRA, TALENTS PLUTÔT RARES


Titulaire indiscutable au poste d'arrière-gauche, Patrice Evra est au sommet de son art. A 29 ans, l'ancien Monégasque a probablement effectué la saison la plus accomplie de sa carrière avec Manchester United. Joueur de champ le plus utilisé par Sir Alex Ferguson, il a été récompensé par un troisième titre de meilleur latéral gauche de Premier League en quatre ans. Evra s'est aussi imposé comme un cadre du vestiaire des Red Devils, dont il fait partie depuis cinq ans. Il a même porté le brassard à plusieurs reprises, un fait qui a certainement joué sur la décision de Raymond Domenech de le nommer capitaine. A son poste, c'est juste ce qui se fait de mieux pour le moment au niveau mondial. Bacary Sagna est un cran en dessous. Mais le défenseur d'Arsenal reste une solution crédible au poste d'arrière droit, où il s'est imposé comme un titulaire indiscutable chez les Gunners. L'ancien Auxerrois avait été élu meilleur latéral droit de Premier League en 2008 et présente quelques garanties, à défaut d'avoir toujours un placement irréprochable défensivement et une qualité de centre optimale offensivement.


ARGENTINE, ANGLETERRE, ESPAGNE : DUOS GAGNANTS


La France n'est pas à plaindre du niveau des latéraux. Elle a la chance de disposer de deux joueurs solides, habitués à la Ligue des Champions, évoluant dans des grands clubs, à chaque extrémité de la défense. L'Argentine est un peu dans le même cas avec Nicolas Burdisso (Inter) ou Nicolas Otamendi (Velez Sarsfield) à droite et Gabriel Heinze (Marseille) à gauche, même si le Nerazzurro n'a pas eu beaucoup de temps de jeu cette saison. Si leur apport offensif peut faire débat, ça reste en revanche très solide défensivement. L'Angleterre a aussi deux atouts, dans un registre très différent. Glen Johnson (Liverpool) à droite et Ashley Cole (Chelsea) à gauche sont d'abord réputés pour leur faculté à apporter le surnombre en attaque. Avec Evra, Cole est certainement le meilleur arrière gauche au monde à l'heure actuelle. Johnson, en revanche, est souvent critiqué pour ses lacunes dans le placement. L'Espagne est également bien fournie avec Sergio Ramos (Real Madrid) à droite et Joan Capdevilla, auteur d'une bonne saison avec Villarreal, ou Alvaro Arbeloa (Real) à gauche. Avec la France, ces trois formations sortent du lot en ce qui concerne le potentiel des latéraux. Derrière, il est difficile de trouver des équipes bien armées des deux côtés de la défense.


CHEZ LES AUTRES, C'EST BANCAL


Au Brésil, il y a abondance de biens à droite et pénurie à gauche. Avec Maicon et Daniel Alves, la Seleçao dispose des deux meilleurs arrières-droit du moment. En revanche, Michel Bastos et Gilberto ne présentent pas les mêmes garanties de l'autre côté. Le Portugal est à peu près dans le même cas, toutes proportions gardées, avec PaulO Ferreira et Miguel à droite, mais pas d'élément vraiment reconnu à gauche. En Allemagne, c'est Philipp Lahm qui joue à gauche, alors qu'il évolue à droite au Bayern. Jerome Boateng et Andreas Beck sont en concurrence pour jouer latéral droit, et aucun des deux ne fait figure de référence à son poste. Au Pays-Bas, le secteur fait figure de point faible de l'équipe. Khalid Boulahrouz et Edson Braafheid sont les individualités les moins relevées de l'équipe. En Italie, Gianluca Zambrotta est le seul spécialiste. Du coup, Marcelo Lippi se demande même s'il ne va pas passer à un 3-4-3 pendant la Coupe du monde. Les latéraux posent certains problèmes pour la plupart des sélections engagées au Mondial. Ce n'est pas vraiment le cas pour la France, qui dispose de surcroît de réservistes de qualité comme Gaël Clichy (Arsenal) ou Anthony Réveillère (Lyon). Deux joueurs qui pourraient être titulaires dans pas mal d'équipes.