Dans l'actualité récente

La légende de Ferenc Puskas est éternelle

Voir le site Téléfoot

Puskas Real Madrid
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-11-17T16:53:50.231Z, mis à jour 2016-11-17T17:12:28.829Z

Il y a 10 ans, le football perdait l’un de ses joyaux avec la mort de Ferenc Puskas. Le Real Madrid rend hommage au Hongrois qui prit part à sa grandiose histoire. Cristiano Ronaldo, l’un de ses héritiers, marche dans ses pays et surpasse même son aîné.

C’était il y a 10 ans jour pour jour. Le 17 novembre 2006 est une triste date pour le football et le Real Madrid. Ce vendredi-là, dans sa ville natale de Budapest en Hongrie, Ferenc Puskas s’éteignait à l’âge de 79 ans. Atteint par la maladie d’Alzeihmer, l’ancien footballeur succomba à une pneumonie. Le "Major galopant" était un héros national. Le pays décréta une journée de deuil national à sa mémoire.

Puskas-Di Stéfano-Kopa, le trio de rêve


Aujourd’hui, 10 ans plus tard, un club se souvient particulièrement de Ferenc Puskas : le Real Madrid bien sûr. Sur les réseaux sociaux et sur son site, le club madrilène évoque « l’un des meilleurs attaquants de l’histoire de ce sport », un joueur qui « eu une carrière légendaire au Real Madrid avec lequel il marqua 242 buts en 262 matches ».

C’est en 1958, après 13 années fastes au Budapest Honved, que Ferenc Puskas rallie Madrid. Il a alors 31 ans. Durant huit ans, il brillera dans la capitale où il formera pendant un temps l’un des meilleurs trios d’attaquants de l’histoire avec Alfredo Di Stéfano et Raymond Kopa. Le Real Madrid vit alors son époque la plus faste, celle qui va en faire aux yeux de beaucoup le plus grand club de l’histoire (un statut très contesté par le FC Barcelone… et il est vrai qu’il n’est pas facile de trancher entre l’un et l’autre).

Ronaldo légèrement plus fort ? Oui, mais…


La carrière de Ferenc Puskas est trop longue et riche pour être résumée en quelques lignes. Preuve de son influence dans le football : la FIFA a créé en 2009 le Trophée Puskas qui récompense chaque année le joueur auteur du… plus beau but, bien évidemment. Et d’un buteur de légende à un autre, il n’y a qu’un pas que l’on peut facilement franchir puisque les deux ont porté la même tenue blanche du Real. Entre Ferenc Puskas et Cristiano Ronaldo, la comparaison est tentante.

Niveau statistiques, le Portugais est devant. A 31 ans et après 7 saisons au Real, il continue de repousser les limites. CR7 est le meilleur buteur de l’histoire du Real Madrid avec 371 buts en 360 matches. Son ratio est d’1,03 but par match. Seul Puskas est dans sa roue avec ses 242 buts en 262 matches (0,92 but par match). Le Hongrois n’est "que" le 5e meilleur marqueur madrilène (Ronaldo 1er, Raul 2e, Di Stéfano 3e, Santillana 4e), mais il a réussi ses exploits en un nombre réduits de rencontres. Ce qui rend ses performances si impressionnantes.

Un record de Puskas, vieux de 60 ans, est menacé par CR7


Côté palmarès, le Portugais peut se tarder depuis juillet dernier d’un titre continental (l’Euro 2016). C’est son seul avantage collectif. Autrement, c’est le Hongrois qui fait un peu mieux. Puskas a remporté trois Ligues des champions avec le Real (1959, 1960, 1966); Ronaldo en compte trois aussi, dont une avec Manchester United (2008) et deux avec le Real (2014 et 2016). Puskas a aussi été champion d’Espagne cinq fois d’affilée (plus cinq sacres en Hongrie). Ronaldo ne l’a été qu’une fois (ainsi que trois fois en Angleterre). CR7 peut se targuer de trois Ballons d’or alors que le "Major galopant" n’en a aucun. A nuancer tout de même : Ferenc Puskas a joué de 1943 à 1966, et le Ballon d’or fut créé en 1956. Peut-être que ses performances en Hongrie aurait pu lui permettre de figurer dans ce palmarès.

En 2016, 10 ans après la mort de Puskas et 60 ans après son dernier match avec la sélection hongroise, un classement demeure inchangé. L’attaquant hongrois est toujours le meilleur buteur d’Europe en sélection. En l’espace de 11 ans et 85 matches, Ferenc Puskas a marqué 84 buts. Son ancien coéquipier Sandor Kocsis apparaît en 2e position avec 75 buts en 68 rencontres. L’Allemand Miroslav Klose est 3e avec 71 réalisations en 137 matches. Cristiano Ronaldo, lui, vient de rejoindre l’Irlandais Robbie Keane et l’Allemand Gerd Müller en 5e position avec 68 buts (en 136 sélections pour CR7). Le Portugais tourne à 4,8 buts par an en moyenne. Il semble en mesure de battre la marque de légende Puskas.

en savoir plus : Equipe de Hongrie de Football