Dans l'actualité récente

Leicester attendra pour le titre, City et Liverpool s'écroulent

Voir le site Téléfoot

Jürgen Klopp avec le Borussia Dortmund
Par Audrey Deschamps|Ecrit pour TF1|2016-05-01T18:45:00.473Z, mis à jour 2016-05-01T18:45:00.473Z

Accrochés par Manchester United, les Foxes n'ont pas été sacrés ce dimanche. De leurs côtés, Liverpool et City ont encaissé 7 buts à eux deux.

Il ne leur manquait que 3 petits points pour décrocher le premier titre de leur histoire mais United en a décidé autrement. Les deux formations se sont quittées sur un score de parité (1-1).



United gâche la fête

Les Foxes sont entrés sur la pelouse d'Oltraford avec le visage fermé et concentré. Bien déterminés à soulever leur trophée cet après midi. Mais les Manchuniens ne sont pas n'importe qui dans le championnat anglais et l'ont prouvé. Dès la 8e minute, Martial, complètement oublié par la défense, a refroidi les leader de Premier League en inscrivant le premier but de la rencontre. Les Foxes, fébriles à cause de la pression, se font largement bousculés. Leicester décide de réagir en passant à l'offensive en obtenant des coups francs. C'est bien sur un coup de pied arrêté tiré par Drinkwater que Wes Morgan, à la réception, parvient à égaliser (1-1 17e). En deuxième mi-temps, les hommes de Ranieri mettent plus d'intensité et les deux équipes se renvoient coup pour coup et se quitteront sur ce match nul. Désormais, Leicester a les yeux tournés vers Tottenham et son match contre Chelsea lundi. Si les Spurs ne s'imposent pas, Mahrez et sa bande seront champions d'Angleterre.

Liverpool, une équipe bis insuffisante

Afin de préserver ses joueurs pour la demi-finale retour de Ligue Europa jeudi à Anfield contre Villarreal, Jügen Klopp avait décidé d'aligner une équipe B largement rajeunie pour affronter Swansea, 15e. Andre Ayew, ex-joueur de l'OM, a ouvert le score d'une tête sur corner(20e). Puis 13 minutes plus tard, Jack Cork a doublé la mise d'une frappe enroulée. Les Reds sont sous l'eau. Klopp décide de faire rentrer Benteke au retour des vestiaires. Choix payant puisque c'est lui qui réduit la marque (1-2). Mais Ayew bien en jambe va définitivement enfoncer le clou en marquant son 10e but (67e). Les Reds, 7e, s'éloignent dangereusement des places européennes. Les Swans, eux, assurent leur maintien dans l'élite. 

Manchester city, déjà la tête vers le Real

Une prestation loin d'être convaincante mais qui peut s'expliquer par une demi finale retour de Ligue des Champions face au Real la semaine prochaine. Pourtant ce match de la 36e journée face à Southampton était essentiel pour le gain de la 3e place. Mais Pellegrini avait choisi comme Liverpool d'aligner une équipe de remplaçants. Southampton, plus réaliste, a ouvert la marque grâce à Shane Long (25e). Dans la foulée, Sadio Mané, servi par Tadic, laisse Joe Hart sur place (2-0). Sur sa première réelle occasion, City réduit l'écart sur une tête d'Iheanacho. En deuxième période, Mané encore lui, se joue de la défense des Citizens et signe son doublé (3-1). Le Sénégalais, en feu, va même s'offrir un hat-trick sur une contre-attaque (68e 4-1). Iheanacho va de nouveau réduire la marque (78e 4-2). Manchester City reste 4e et Southampton se hisse au 7e rang.