Leicester et Manchester City se neutralisent et laissent Arsenal en tête

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-12-29T21:58:21.129Z, mis à jour 2015-12-30T14:23:05.156Z

Leicester s’est permis de tenir tête à Manchester City lors du choc de la 19ème journée de Premier League. Cela fait les affaires d’Arsenal.

L’autre choc de la 19ème journée de Premier League, le vrai cette fois, a accouché du même résultat que le match entre Manchester United et Chelsea : un 0-0. Leicester a donc regardé Manchester City dans les yeux et les hommes de Claudio Ranieri ont encore signé une belle performance.

L'Affiche du Jour du 29 décembre 2015 - leicester - manchester city : la fulgurante ascension

L’ogre et le petit Poucet

En imageant un peu, on pourrait se dire qu’une rencontre entre Leicester et Manchester City ressemble à un face-à-face entre un ogre et le petit Poucet. Mais l’équipe de Ranieri est la belle surprise de la saison et la belle histoire a perduré face aux Citizens. Timide dans les premières minutes, Manchester City a mis du temps à appréhender l’affrontement, sans doute parce que Leicester a cette générosité qui lui permet de jouer crânement sa chance, sans trop de se poser de question. En quelques touches, la défense de City, privée de Kompany, a parfois été malmenée. Devant, les réactions ont été par à-coups, sous les impulsions de Sterling, un peu moins celles d’Agüero, qui a tout raté, ou de Silva et De Bruyne, transparents.

City s’est éteint

Après la pause, Manchester City a mis un gros coup d’accélérateur mais l’illusion n’aura duré que quelques minutes, le temps que Leicester ne digère les quelques assauts adverses et ne reprenne espoir. Les efforts des Foxes ont été mal payés, sans doute parce qu’ils sortaient d’un âpre combat face aux Reds de Liverpool lors du Boxing Day (défaite 1-0), à l’image du manque de lucidité de Vardy face à Hart après une perte de balle de Fernandinho (40ème). Les Citizens, eux, ont été beaucoup trop inconstants et maladroits devant pour espérer mettre fin à leur série de six matches sans victoire à l’extérieur. Le gardien Schmeichel est également resté vigilant, comme sur la tête piquée d’Otamendi sur corner (64ème). Un nul joli, mais pas si illogique.

Arsenal sourit

Ce partage des points fait bien évidemment les affaires d’Arsenal au classement, qui avait pris la tête la veille et la conserve grâce à une meilleure différence de buts par rapport à Leicester, qui ne compte que deux défaites pour le moment (+ 15 contre + 12). Manchester City reste à trois longueurs, ce qui promet une deuxième moitié de championnat haletante et indécise, d’autant que Tottenham n’est pas très loin (à quatre points de la tête).