Lens : La DNCG refuse au RCL la montée en Ligue 1

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-07-16T08:01:00.000Z, mis à jour 2014-07-16T08:07:49.000Z

Enorme coup dur pour le Racing Club de Lens. Mardi soir, la DNCG a rejeté l'appel des Nordistes, qui devraient rester en Ligue 2 la saison prochaine. Le président du club, Gervais Martel, a indiqué qu'il ferait appel de la décision auprès du CNOSF.

Lors de la saison 2013-2014, Lens a fini sur la deuxième marche du podium, et devait donc logiquement évoluer en Ligue 1 à la reprise du championnat. Pourtant, les Nordistes devraient rester en Ligue 2 pour le prochain exercice. En cause, un problème de transfert de fonds. Après avoir fait appel auprès de la DNCG, l'organisme a jugé que les Sang et Or n'offraient pas les garanties financières suffisantes pour jouer dans l'élite.

« Je suis persuadé que Lens sera en L1 »
Dans des propos relayés par L'Equipe, Gervais Martel, le président du club, a tenu à expliquer le problème : « On a présenté à la DNCG le même budget initial de 48 millions d'euros, dont 18 sont garantis par la Banque d'Azerbaïdjan. Il manquait les 10 millions "cash". Un ordre de virement a été effectué depuis Bakou [capitale de l'Azerbaïdjan, pays d'origine de l'actionnaire majoritaire Hafiz Mammadov] dans la nuit de vendredi à samedi mais comme les banques françaises fonctionnaient au ralenti depuis trois jours entre le week-end et le 14 juillet, l'argent n'est pas arrivé. La décision n'a pas tenu compte de cet ordre de virement. »

#Martel "L'objectif, c'est que Lens soit en ligue 1 en respectant les règles financières."

— Racing club de Lens (@rclensofficiel) 15 Juillet 2014

Le président reste donc confiant pour évoluer en L1 la saison prochaine : « On va faire appel auprès du CNOSF [Comité national olympique et sportif français] dès demain [mercredi] matin pour avoir un rendez-vous au plus vite, peut-être vendredi ou lundi. Je pense que cette difficulté ne sera que passagère. Je suis droit dans mes bottes, j'ai fait le maximum, je ne sais pas pourquoi l'argent n'est pas arrivé. Je suis déçu de ne pas avoir réussi à convaincre la DNCG, et aussi pour les supporters qui doivent ressentir de la tristesse et de la détresse. Mais je fais confiance à mon actionnaire qui a dit dans un communiqué récemment qu'il tiendrait ses engagements. Je reste extrêmement confiant, je suis persuadé que Lens sera en L1. »

La conférence de presse de Gervais #Martel, ce mardi soir, en intégralité : http://t.co/GU3mLHz0PA pic.twitter.com/QGO4k9vYJD

— Racing club de Lens (@rclensofficiel) 15 Juillet 2014

Une pétition pour sauver le club
Face à l'annonce de cette décision, les supporteurs du club n'ont pas tardé à réagir. Ils ont lancé une pétition sur internet, afin d'annuler le jugement. S'ils pensaient récolter 10 000 signatures au départ, ils en comptent à l'heure actuelle plus de 12 000, et souhaitent atteindre la barre des 20 000. Les supporteurs des Sang et Or n'ont pas été les seuls déçus quand ils ont appris la sanction. C'est également le cas de l'entraîneur, Antoine Kombouaré, et des joueurs, comme le confirme Gervais Martel dans des propos rapportés par L'Equipe : « J'ai eu Antoine au téléphone et il est très peiné. Il va attendre de voir ce qui se passe devant le CNOSF. Les joueurs aussi sont peinés. Je vais aller les voir en stage et prendre le petit-déjeuner avec eux demain matin à Vittel pour leur expliquer la situation.»

Sochaux de retour en L1 ?
Ainsi, si le CNOSF rejette l'appel de Lens, il ne resterait quasiment plus aucun espoir au club de jouer dans l'élite. Martel et consorts pourraient toutefois se tourner vers le tribunal administratif du sport, en dernier recours, mais là encore, l'espoir serait mince. Le gendarme financier du football pourrait donc permettre à Sochaux, officiellement descendu en L2, de remonter dans l'élite. Une décision qui ferait les affaires du club entraîné par Hervé Renard en fin de saison, même si la présaison n'a pas été préparée pour un retour en L1. Au micro de RTL, le président délégué du club, Laurent Pernet, s'explique : « Ça va être extrêmement compliqué. Depuis deux mois, depuis le 17 mai au soir, on sait qu'on est relégués en Ligue 2 alors toute la préparation qu'on a faite est sur un format Ligue 2 que ce soit le recrutement, le format qu'on donne au club... » Impossible cependant de refuser une telle opportunité, a expliqué M. Pernet.

Deux mois après son départ de Sochaux, Hervé Renard pourrait finalement avoir réussi son pari, sauver le club de la descente.