Avec Leo Messi, " le Pape est à Madrid, Dieu à Barcelone "

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-08-19T12:23:00.000Z, mis à jour 2011-08-19T12:33:58.000Z

A lui tout seul ou presque, Leo Messi a battu le Real Madrid et offert la Supercoupe d'Espagne au FC Barcelone. Et tandis que le pape Benoit XVI visite la capitale espagnole, les catalans jubilent.

La Supercoupe d'Espagne est l'équivalent espagnol du Trophée des Champions Français ou le Community Shield Anglais : un trophée anecdotique, mise en bouche pour la saison de championnat. Mais cette année, elle opposait le FC Barcelone et le Real Madrid...

Madrid accueille en ce moment les JMJ (Journées Mondiales de la Jeunesse), grand rassemblement de jeunes catholiques venus du monde entier. Le pape Benoit XVI arrivait dans la capitale espagnole ce jeudi, et repartira dimanche après plusieurs événements. Une manifestation qui contrariait le Real Madrid, puisqu'elle devait l'empêcher de célébrer un éventuel triomphe en SuperCoupe d'Espagne. Mais plus que le souverain pontife, c'est un petit argentin de 24 ans qui a gâché la fête...

L'attaquant du Barça à l'allure presque infantile sait se montrer diabolique lorsqu'il s'agit d'affronter le Real Madrid. A 24 ans, il a déjà marqué 13 buts et délivré 9 passes décisives face aux merengues. Le nouvel entraineur madrilène José Mourinho, est, de plus, une de ses victimes favorites. Messi s'est révélé sur la scène Européenne en 2006 (à 18 ans) en martyrisant son Chelsea en 8èmes de finale de C1. Et en 7 matches face à son Real, le bilan de Messi est infernal : 6 buts et 6 passes décisives !


Lors des 2 matches de Supercoupe d'Espagne Messi a participé aux 5 buts de son équipe (3 buts, 2 passes décisives) après une semaine seulement d'entrainement collectif. Un exploit de plus pour le meilleur joueur du monde, que certains comparent déjà à Pelé, Maradona, Cruyff... Encore jeune, son palmarès est incroyable : 3 C1, 5 Ligas, et bientôt 3 Ballons d'Or. Ses statistiques le sont tout autant : 200 buts en 332 matches chez les professionnels. Une régularité inconnue de ses devanciers.

Pour soutenir la comparaison avec son illustre prédécesseur, D10S (contraction de Dios, « Dieu » et 10, le numéro de maillot de Diego Maradona), il manque sans doute un triomphe en Coupe du Monde à Leo Messi. A Barcelone, pourtant, on perd le sens de la mesure...