Dans l'actualité récente

Liga : Ronaldo et la théorie du complot

Voir le site Téléfoot

Neymar-et-Cristiano-Ronaldo
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2016-02-20T14:08:20.933Z, mis à jour 2016-02-20T15:18:27.667Z

Cristiano Ronaldo l'a mauvaise contre son rival de toujours Lionel Messi. Pour le Portugais, il ne fait pas de doute que l'Argentin fait tout pour que Luis Suarez, son coéquipier du Barça, soit sacré en fin de saison meilleur buteur de la Liga. A ses dépens.

Le Portugais soupçonne l'Argentin de favoriser Luis Suarez dans la course au titre de meilleur buteur.

Ronaldo reprend du poil de la bête

L'âme compétitrice de Cristiano Ronaldo, en sourdine depuis de longues semaines, a repris de la vigueur cette semaine dans la capitale romaine à l'occasion de la première des deux confrontations entre l'AS Rome et le Real Madrid en huitième de finales de la Ligue des champions (0-2). Une résurgence en deux temps. Le mercredi, sur la pelouse, comme souvent, en se montrant à la hauteur de l'événement avec un but décisif dont il a le secret. Mais surtout, la veille face à la presse, lors d'une session à laquelle il n'avait plus goûté depuis deux ans. Ronaldo en avait gros sur le coeur et il tenait à faire passer un message facilement décrypté quant on connaît l'égo surdimensionné du joueur.

Un pénalty qui ne passe pas

Au coeur du débat, l'offrande de Lionel Messi envers son coéquipier Luis Suarez, dimanche dernier en Liga face au Celta Vigo (6-1), sur un pénalty qui a rapidement fait le tour de la planète. Le Madrilène a pris ce geste comme une offense à son encontre ainsi qu'il le clama mardi dernier avec des mots bien choisis : "Je sais pour quoi Leo a fait ça. Je ne vais rien dire d'autre." Pour lui, Messi a tout simplement voulu aider Suarez dans la quête du titre de meilleur buteur de la saison en Liga. Un classement qu'il domine aujourd'hui devant... CR7 (24 contre 21).

Suarez , le favori de Messi ?

Absent deux mois des terrains, Lionel Messi ne compte que 15 réalisations en Liga cette saison et s'il ne faut jurer de rien avec un tel phénomène, la messe semble être dite le concernant à 14 journées du terme du championnat.  Déjà sacré trois fois (en 2010, 2012 et 2013), l'Argentin semble avoir tiré un trait sur un nouveau titre de pichichi et fait de son compère d'attaque uruguayen son favori. C'est en tout cas ce dont semble être persuadé son éternel rival madrilène. A raison, peut-être.

Retour sur l'entame de saison exceptionnelle de Luis Suarez au sein de l'attaque du FC Barcelone :