Liga : Griezmann et Gameiro, ça carbure !

Voir le site Téléfoot

Antoine Griezmann - Atletico Madrid
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-10-02T21:35:45.054Z, mis à jour 2016-10-02T21:35:57.265Z

Porté par son duo d'attaquant français, l'Atlético Madrid est allé s'imposer sur la pelouse du FC Valence (2-0). Le nul de leurs voisins du Real (1-1 face à Eibar) et la défaite du Barça à Vigo (4-3) lui permet de s'emparer des rênes de la Liga.

Malgré un nouveau pénalty manqué, le deuxième de la semaine, Antoine Griezmann, meilleur buteur de la Liga (6 buts), a montré la voie du succès à ses coéquipiers.

Téléfoot, l’After - Le Buzz : Vos vidéos de DAB à la Griezmann

Griezmann se rate et se rattrape

Dans le ciel tout bleu qui accompagne l'explosion d'Antoine Griezmann depuis près d'un an, serait-ce donc les premiers nuages ? Ces nuages, ce sont ces penaltys que le buteur français rate occasionnellement. Ce qui est déjà trop pour un joueur de son calibre. Ce dimanche face à Valence, Griezmann s'est manqué pour la deuxième fois de la semaine. Une simple loi des séries plaideront les optimistes d'autant que que Diego Alvès est un spécialiste du genre (19 stoppés en Liga dont 2 ce dimanche, un record). Ses coéquipiers ont néanmoins ressenti le besoin de le réconforter après son échec pour lui rappeler qu'ils avaient toute confiance en lui. Bien leur en a pris, Grizou débloquant encore une fois la partie en seconde période (63e). Un sixième but en six matches qui en fait le meilleur buteur de la Liga. Et comme Gameiro, titulaire, y allait aussi de sa superbe réalisation en toute fin de match (90e+3), c'est le duo tricolore que les Colchoneros pouvaient remercier au coup de sifflet final. Avec ce nouveau succès (4e en 7 matches), l'Atlético s'empare provisoirement des rênes du classement.

Le Real ne sait plus gagner

Si les deux madrilènes de l'Atlético se sont mis en évidence, on ne peut pas en dire de même pour ceux du Real. Sortis à la pause par Zinédine Zidane, on a pu penser un moment que cette décision sanctionnait 45 premières minutes très timides de Raphaël Varane et Karim Benzema. Les deux joueurs souffriraient en fait d'un mauvais coup au genou. Avec ou sans les deux internationaux français, le Real n'a guère brillé face à Eilbar. Contrariés par l'ouverture rapide du score des visiteurs (Rico, 6e), les Madrilènes rapidement revenus par Bale (17e, 1-1), ont manqué cruellement de jambes et d'imagination pour espérer mieux. Et ca fait trois rencontres que ça dure en Liga. Avec le point ramené mardi de Dortmund en C1, le Real en est même à quatre matches nul consécutifs. De quoi occuper l'esprit de coach Zidane ces prochains jours.

Le Barça prend l'eau à Vigo

En clôture de cette huitième journée, le FC Barcelone, privé de Leo Messi, a raté lui-aussi l'occasion de prendre seul la tête du championnat. Il est même tombé de haut à Vigo, encaissant pas moins de quatre buts dont trois en onze minutes au coeur de la première période. Mais alors que Piqué (58e) et Neymar (64e, sur penalty) avaient amorcé une remontada, le Barça a été trahi par son gardien, Marc-André Ter Stegen. Le dégagement du portier allemand  contré par Pablo Hernandez (76e), offrait un but inespéré aux locaux qui commençaient à fléchir. Après un début de saison catastrophique, cette victoire marque le renouveau du Celta (10e), qui enchaîne un quatrième succès toutes compétitions confondues. Les Catalans se contentent d'une 4e place.

Les résultats de la 7e journée

Vendredi

Real Sociedad 1-0 Betis Séville

Samedi 

Granada CF - Leganés : 0-1

Séville FC - Alavés : 2-1

Osasuna - Las Palmas : 2-2

Deportivo La Corogne - Sporting Gijon : 2-1

Dimanche

Valence CF - Atlético de Madrid : 0-2

Real Madrid  - Eibar : 1-1

Espanyol Barcelone - Villarreal

Malaga - Athletic Bilbao 

Celta Vigo - FC Barcelone