Dans l'actualité récente

Liga : Le Barça et Suarez rois d'Espagne

Voir le site Téléfoot

RTSEAEK
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2016-05-14T17:59:46.877Z, mis à jour 2016-05-14T18:04:25.687Z

Net vainqueur sur la pelouse de Grenade (3-0) grâce à un triplé de Suarez, le FC Barcelone conserve son titre de champion d'Espagne. Le Real Madrid, vainqueur à La Corogne (2-0), a la finale de la Ligue des champions pour se consoler.

Le club catalan conserve son titre et décroche son 24e titre de champion d'Espagne, le 6e lors des 8 dernières saisons. La 12e victoire d’affilée en Championnat ne sert finalement à rien pour le Real Madrid.

Les incroyables statistiques de Luis Suarez:

Le Barça ne tremble pas

Après avoir survolé la saison pendant sept mois puis manqué de tout perdre en avril, le Barça a finalement tenu bon dans une fin de saison haletante. Sans forcer, les Catalans ont conservé leur point d'avance sur leurs rivaux madrilènes par la grâce d'un nouveau triplé de Luis Suarez. Ronaldo (auteur d'un doublé) et les Madrilènes, lancés à pleine vitesse en cette fin de saison (12 succès consécutifs), échouent donc sur les talons du double champion en titre et nourriront des regrets quant à leur première partie de saison ratée. 

Le Real se tourne vers la C1

Pendant treize petites minutes, le Real Madrid a pourtant cru au miracle. Le but express de Ronaldo face à la Corogne avait permis à Zidane et sa formation de cultiver un peu de suspense pour cette fermeture de la Liga. Mais le Barça, menacé une seule fois en seconde période par Grenade, n'a jamais réellement tremblé tant il dominait son sujet. Deux buts avant la pause récompensaient cette domination (22e, 38e). La messe était dite et évitait à Messi & Co une nouvelle désillusion après l'élimination précoce en C1 face à l'Atlético. Ils visent maintenant le doublé avec la finale de Coupe du Roi le 22 mai contre Séville. Le Real de Zidane, lui, est déjà tourné vers la finale de Milan dans quinze jours dans la tête.

Suarez plus fort que Messi et Ronaldo

En ayant inscrit pas moins de 13 buts lors des cinq derniers matches, Luis Suarez a presque sacré, à lui tout seul, le Barça. Si Messi (26 buts) et Neymar (24 buts) n’ont pas démérité, Suarez a camper le rôle d’un superbe « Pichichi », avec 40 réalisations cette saison, soit cinq de plus que Ronaldo. Buteur insolent, il est, durant le sprint final quasi fatal pour le Barça (3 défaites consécutives en avril), celui qui a relevé le club Catalan en enchaînant les buts tous plus importants les uns que les autres pour apporter à Barcelone une 24e couronne. C'est la première fois depuis six ans que ni Ronaldo ni Messi laissent échapper cette distinction individuelle.