Dans l'actualité récente

Liga : Un Real aux deux visages remporte le clasico

Voir le site Téléfoot

error
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2016-04-02T18:58:37.332Z, mis à jour 2016-04-02T21:07:01.369Z

Dominé puis dominateur, le Real de Zidane frappe un gros coup au Camp Nou et met fin à une série 39 matches sans défaite du FC Barcelone (1-2). Benzema et Ronaldo sont les héros du soir.

Deux buts de Benzema et Ronaldo offrent un succès inespéré à un Real Madrid longtemps transparent sur la pelouse du Camp Nou (1-2). Le Barça, freiné dans sa marche en avant, conserve néanmoins 6 et 7 longueurs d'avance sur ses poursuivants madrilènes au classement.

Le Real a pris son temps

Longtemps ce clasico aura flirté avec l'ennui. Pas vraiment la faute des Barcelonais, entreprenants comme toujours, mais plutôt à la confirmation des tendances observées cette saison notamment lors de la première manche entre les deux deux mastodontes de la Liga à Madrid. Le FC Barcelone dominait sans partage une heure durant et les Madrilènes écopaient à tout-va dans leur moitié de terrain. Et si le but de Piqué fut tardif (56e, 1-0), il allait valider la nette supériorité catalane cette saison et confirmer la déliquescence du jeu du Real. Le tout manquait d'émotion, ingrédient indispensable à la bonne tenue d'un tel derby. Une dernière demi-heure renversante de la bande à Zidane allait bousculer ce rapport de forces et signer le coup le plus retentissant de l'entraîneur français aux manettes de la "Casa blanca".

Benzema souffre puis marque

Alors que Benzema traversait son clasico comme une âme en peine - longtemps sevré de ballons et pas dans le coup quand une occasion se profilait (volée manquée à la 44e) - c'est son but (son 21e en 22 matches de Liga), sur une reprise acrobatique à la 62e (1-1), qui allait donner le tempo d'une dernière heure infernale des Madrilènes. Incapables d'inquiéter Raul Bravo jusque-là, ils allaient multiplier les offensives portés par la vitesse de Bale, Ronaldo puis Jesé. Une réalisation de Bale était ainsi très sévèrement, pour ne pas dire injustement refusée (80e), Ronaldo touchait la barre à la 82e avant que le Portugais ne délivre les siens sur un service du Gallois à la 85e et ne réduise au silence le Camp Nou (1-2). Le Real évoluait alors à dix suite à l'expulsion de Ramos (2e carton à la 84e) !

Zidane gagne son pari

Cette victoire en terre catalane est donc une victoire pour Zinédine Zidane, attendu au tournant par toute la presse madridiste, et une revanche éclatante pour les joueurs du Real après la fessée reçue à l'aller dans leur stade (0-4). Si ce succès ne devrait pas changer grand-chose quant au dénouement de la Liga à 6 journées de la fin (Barcelone conserve 6 points d'avance sur l'Atlético Madrid et 7 sur sur le Real), il restera comme une tâche dans la saison jusqu'alors immaculée des Blaugranas. Un accroc pas sans conséquence puisqu'il met un terme à 39 matches sans défaite du Barça !


Real Madrid : Ronaldo-Zidane, l’accord parfait: