Dans l'actualité récente

Liga : le Barça gâche la 300e de Diego Simeone

Voir le site Téléfoot

RTSUYSH
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-02-26T17:31:15.649Z, mis à jour 2017-02-26T17:31:17.353Z

En difficulté face à l'Atlético Madrid, le FC Barcelone est quand même parvenu à s'en sortir grâce à l'inévitable Messi.

Malmené, le FC Barcelone s’en est remis à Lionel Messi pour s’imposer à Vicente Calderon, où les Colchoneros ne méritaient pas de perdre aujourd’hui pour la 300e de Diego Simeone. En attendant le résultat du Real Madrid, le Barça est en tête de la Liga.

Fortunes diverses

Le FC Barcelone et l’Atlético Madrid connaissent des fortunes diverses cette saison. Le premier sera bientôt éliminé de la Ligue des Champions, sauf miracle historique (remonter 4-0). Le deuxième a mal démarré la saison et n’offre pas un visage aussi conquérant que ces dernières années. Les deux équipes un peu malades étaient réunies pour un choc à Vicente Calderon, au dénouement pas tout à fait en adéquation avec la physionomie du match. Comme face au PSG, le Barça n’a pas été étincelant. Il a même plutôt joué à contre-courant. Bougés par des Colchoneros qui profitaient des relances adverses mal ajustées pour se projeter vite vers l’avant, les Blaugrana ont dû attendre la 30e minute pour s’engouffrer dans la surface madrilène. Mais à chaque fois qu’ils se sont rapprochés d’Oblak, ils ont été dangereux. Et si le score était encore vierge à la pause, c’est parce que Ter Stegen s’est interposé sur une belle frappe lointaine de Griezmann et qu’Oblak l’a imité sur une tentative de Messi.

Le Barça s’en sort miraculeusement

Luis Enrique avait encore décidé de se passer des services de Rakitic au coup d’envoi. Si Rafinha, en difficulté sur son côté droit, n’a pas proposé une alternative crédible, c’est bel et bien lui qui a ouvert le score après un cafouillage dans la surface des Colchoneros (64e). Auparavant, Ter Stegen avait encore écoeuré Griezmann et on a craint le pire pour l’Atlético Madrid. Il avait les clefs en main pour trouver le verrou face à des Blaugrana prenables. Ils ont eu le mérite de réagir vite grâce à une déviation de la tête de Godin sur coup franc (70e). Mais cela n’a pas suffi face à un Barça qui peut toujours compter sur Lionel Messi pour créer l’exploit. En deux temps, l’Argentin est venu tromper Oblak pour offrir un avantage décisif aux siens (86e). Coupables d’avoir lâché un peu pied en deuxième mi-temps, les Madrilènes pourront ruminer : Diego Simeone méritait au moins un point pour sa 300e.

Le Barça leader !

À une poussette de la sortie en Ligue des Champions, loin d’être flamboyant depuis plusieurs semaines, au bord de la crise, le FC Barcelone est tout de même provisoirement en tête du classement. Cela lui permet de repasser devant le FC Séville et de mettre la pression sur le Real Madrid, qui compte toujours un match en moins mais n’est pas des plus sereins à ce moment de la saison. L’Atlético Madrid, qui n’a plus battu le FC Barcelone en Liga depuis 2010, encaisse une défaite cruelle. Le genre qui fait mal. Le genre qui le colle à la quatrième place, à maintenant sept points de Séville. Vainqueurs sur la pelouse du Bayern Leverkusen, les Colchoneros vivent l’inverse de leur bourreau du jour en Ligue des Champions. D’où cette notion de fortunes diverses avec chacun sa consolation.