Dans l'actualité récente

Liga - Barcelone dans le flou

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Thierry BOCHARD|Ecrit pour TF1|2012-03-17T14:56:00.000Z, mis à jour 2012-03-17T15:04:53.000Z

Abasourdi par les nouveaux graves problèmes de santé d'Eric Abidal, le Barça aborde la dernière ligne droite de sa saison. Avec un taulier en moins et des objectifs revus à la baisse...

Sans son arrière gauche fétiche, Josep Guardiola devra rééquilibrer sa défense, sans mettre en péril l'équilibre blaugrana.


Tous unis pour «Abi»


Déjà mobilisé l'an dernier lorsque Eric Abidal avait du être opéré d'une tumeur au foie, le vestiaire catalan montre encore une fois toute sa solidarité. Si l'on ne sait pas précisément le mal qui ronge le défenseur français (sa tumeur de l'an dernier était dite bénigne), son état est très préoccupant et il doit être transplanté dès qu'un donneur lui sera trouvé. «Nous lui envoyons de la force. Nous pensons fort à lui et à sa famille » déclarait Carles Puyol. Pour son coach, le sportif passe au second plan désormais : «Que le groupe soit plus ou moins fort, ce n'est pas l'important. [...] C'est une personne adorable. [...] S'il reçoit tant de témoignage d'amitié, c'est qu'il l'a mérité».


La Liga désormais trop loin


L'objectif majeur du club Barcelonais en début de saison était de se succéder à lui-même en championnat. Or, malgré un Messi à 50 buts toutes compétitions confondues, avec 10 points de retard sur le Real Madrid à 11 journées de la fin, si ce n'est pas impossible, cela s'annonce très très difficile. Le Barça paye sa volonté de jouer en 3-4-3 pour faire une place à Fabregas. Du coup, on marque beaucoup de buts, mais on en encaisse aussi beaucoup. Barcelone paye ses nuls contre Bilbao, le FC Seville ou l'Espanyol.


Déjà 3 titres et bientôt une nouvelle C1 ?


Avec une SuperCoupe d'Europe, une SuperCoupe d'Espagne, et une Coupe du Monde des clubs dans l'escarcelle, le Barça a déjà sauvé sa saison. Pour la réussir pleinement, il faut maintenant remporter la Ligue des Champions. Pas de chance au tirage, pas de Nicosie à l'horizon, mais le Milan AC qui se profile en quarts de finale. Les deux équipes étaient dans la même poule et les Espagnols s'en étaient le mieux sorti (2-2, 3-2). On anticipe un peu mais un petit clasico contre le Real en finale, ça vous dit ?


Autre cartouche importante pour l'équipe de Xavi : la Coupe du Roi et une finale qui s'annonce «muy caliente» le 25 mai contre l'Athletic Bilbao.