Dans l'actualité récente

Liga: Barcelone se soigne comme il peut

Voir le site Téléfoot

Luis Suarez - FC Barcelone
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2018-04-14T17:00:08.090Z, mis à jour 2018-04-15T07:52:37.152Z

Encore sous le choc de son élimination en Ligue des champions, le FC Barcelone a pris le meilleur sur le Valence CF (2-1) et fait un nouveau pas vers le titre de champion d'Espagne. Avec 39 matches sans défaite d'affilée en Liga, il signe également un nouveau record d'invincibilité.

Dans un stade Bernabeu qui sonnait creux, le FC Barcelone est péniblement venu à bout des Valenciens. Luis Suarez et Samuel Umtiti sont les buteurs blaugranas du jour.



Bernabeu avait le blues


Il y a des défaites qui marquent plus que d'autres surtout quand le club en question ne sait faire que gagner. A l'heure de pénétrer sur la pelouse, la remontada romaine empreignait l'atmosphère d'un Bernabeu à moitié vide et, à voir les visages des joueurs catalans, trottait encore avec vacarme dans leur tête. La victoire décrochée face à un Valence décevant n'en est que plus méritante. Les Blaugranas ont fait un nouveau pas vers le titre et c'est bien là l'essentiel.



Umtiti se rattrape


Face à une formation sans idée ou sans envie, c'est selon, le FC Barcelone n'a pas montré grand chose mais a pu compter sur le réalisme de Luis Suarez (15e, 1-0), idéalement servi par Coutinho, et la tête rageuse de Samuel Umtiti (51e, 2-0), qui avait besoin de ça pour faire oublier une après-midi délicate encore une fois. Ernesto Valverde peut surtout remercier Marc-André ter Stegen décisif devant Guedes et Rodrigo à plusieurs reprises. Seul le penalty de Parejo (87e, 2-1), est venu à bout du gardien néerlandais.



Nouveau record d'invincibilité


Avec ce succès, le club catalan enchaîne une 39e rencontre sans défaite, nouveau record (ancien record, Real Sociedad lors de la saison 1979-80), et se rapproche d'une saison immaculée (encore 6 journées à disputer). Côté français, les nouvelles sont moins réjouissantes. Samuel Umtiti, auteur d'une grossière erreur qui a failli provoquer l'égalisation valencienne - merci Piqué - a encore livré une prestation très inégale. Ousmane Dembélé est, lui, entré en jeu à la 79e minute de jeu mais malheureusement pour lui cela ne s'est pas vu.