Liga : ça passe pour le Real Madrid et le FC Séville

Voir le site Téléfoot

Cristiano Ronaldo   Real Madrid
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-11-26T21:51:50.035Z, mis à jour 2016-11-26T21:52:14.464Z

Le Real Madrid et le FC Séville ont remporté leur match à domicile lors de la 13e journée de Liga. La pression est désormais sur les épaules du FC Barcelone, troisième provisoire au classement.

Le Real Madrid et le FC Séville se sont difficilement imposés lors de la 13e journée de Liga.

Le Real s’en remet à Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo a signé son nouveau contrat et cela se ressent dans ses performances sportives, comme à chaque fois. Déjà auteur d’un triplé face à l’Atlético Madrid une semaine auparavant, le Portugais a encore porté son équipe, qui portait un maillot immaculé. Le Real a sans doute mené un peu trop vite après le doublé de son attaquant providentiel (5e, 18e). Car le Sporting Gijon a crânement joué sa chance pour revenir au score et rapporter quelque chose de son déplacement à Santiago Bernabeu, où il pleuvait des cordes. Zidane a d’abord vu ses hommes signer 20 premières minutes brillantes, matérialisées par la réussite de Ronaldo (un penalty, une tête). Puis il s’est fait quelques sueurs froides suite à la réduction du score de Carmona (35e). Par chance, Cup a tiré son penalty au-dessus de la cage de Navas, permettant aux Merengue de s’imposer 2-1 dans la douleur.


Cette énième victoire du Real Madrid conforte sa place de leader de Liga avec provisoirement sept points d’avance sur le FC Barcelone, à une semaine d’un Clasico d’ores et déjà déterminant dans la lutte pour le titre. Au classement des buteurs, CR7 prend également quelques aises par rapport à Lionel Messi, son éternel rival (10 réalisation face à 8). Vivement samedi prochain.

Le FC Séville s’accroche

Il s’en est fallu de peu, aussi, pour le FC Séville. Gaya tenait le 2-2 au bout de ses crampons mais son ultime reprise a été stoppée par Rico. Le gardien, en préservant sa cage sur cette occasion chaude comme la braise, offre les trois points aux Sévillans au terme d'un match mouvementé, qui aurait pu basculer de part et d’autre. Si le score était encore vierge à la mi-temps, la rencontre s’est débloquée quand Garay a poussé le ballon dans ses propres filets (53e). Mais Valence n’était pas encore prêt à abdiquer et El Haddadi a ramené les siens à hauteur (65e). Les hommes de Jorge Sampaoli ont finalement repris les devants grâce à Pareja (75e) et se sont fait quelques frayeurs dans le dernier quart d’heure et, même, les dernières secondes.

Ce huitième succès du FC Séville est synonyme de statut précaire de dauphin derrière le Real Madrid, avec une petite longueur d’avance sur le FC Barcelone. Les Blaugrana devront impérativement s’imposer dimanche.