Liga : Barcelone redescend de son nuage

Voir le site Téléfoot

RTSI3XE
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-03-12T19:58:57.447Z, mis à jour 2017-03-12T22:56:27.445Z

Quatre jours après leur exploit devant le PSG, les héros du FC Barcelone étaient fatigués et moins inspirés. La Corogne en a profité pour infliger au club catalan sa quatrième défaite de la saison. Le Real Madrid, vainqueur du Betis 2-1, en profite pour reprendre la tête.

La "remontada" historique n'aura pas eu de prolongement sur le terrain ce dimanche. Battu par les Galiciens de La Corogne, le Barça peut voir son ennemi madrilène (deux matches en moins au compteur) reprendre les commandes de la Liga dès ce soir.

Une défaite qui peut coûter cher

Le Barça n'est pas tombé dans l'euphorie mais il s'est relâché et a été puni. Quatre jours après leur folle soirée européenne, les Catalans ont été battus sur la pelouse de La Corogne dans le cadre de la 27e journée de Liga (2-1). Pas assez mordants dans le jeu, ils ont pris deux buts sur corners signés Joselu (40e) et Bergantinos (74e). Luis Suarez avait égalisé en début de seconde période mais n'a pas pu empêcher ce faux pas barcelonais dans la course au titre.

Luis Enrique se réfugie derrière l'exploit

Pour Luis Enrique, les causes de ce revers sont toutes trouvées : "Il n'y a que ceux qui ont déjà vécu ce que nous avons vécu cette semaine qui peuvent comprendre ce qu'on a vécu, mais il est vrai qu'en professionnels, il faut savoir gérer ce genre de situation. Nous savions que cela serait difficile ici, ce qui se passe le match d'avant a toujours un impact sur le suivant." Une justification de la défaite davantage recevable si les Blaugranas n'avaient pas déjà chuté à trois reprises en Liga avant ce dimanche.

La Quotidienne du 09/03 : La folle soirée Barça-PSG

Ramos n'en finit plus de sauver le Real

Cinq jours après son but de la tête sur corner contre Naples en Ligue des champions (3-1), Sergio Ramos a récidivé ce dimanche soir en inscrivant sur corner le but décisif à la 81e (2-1). Un but qui compte encore une fois puisqu'il permet au Real, un match en moins au compteur, de reprendre le pouvoir en Liga au détriment de son ennemi catalan (+ 2 points). Le défenseur central espagnol en est désormais à dix buts toutes compétitions confondues, le meilleur total de sa carrière, dont huit de la tête! Avant cela, les joueurs de champ madrilènes avaient peiné à assoir leur supériorité (but de la tête de Ronaldo à la 41e) face aux Andalous tout comme leur gardien coupable d'une grosse boulette (csc de Navas à la 25e, 0-1).