Liga : Cristiano Ronaldo dans l'histoire, Messi décisif

Voir le site Téléfoot

error
Par Stéphane Renaux|Ecrit pour TF1|2015-09-12T21:23:29.845Z, mis à jour 2015-09-12T23:05:05.978Z

Le Real Madrid a étrillé l’Espanyol de Barcelone ce samedi grâce à un Cristiano Ronaldo retrouvé, lors de la 3ème journée de Liga (0-6). Quant au Barça, il s’est imposé à Madrid contre l’Atlético, grâce à Lionel Messi (1-2).

Avec zéro but encaissé depuis le début de la saison, le club merengue poursuit sa série d’invincibilité en championnat. 

CR7 fait taire les critiques 

Incapable de marquer aussi bien en club qu’en sélection portugaise sur ses quatre dernières sorties officielles, Cristiano Ronaldo semblait traîner son mal-être cet été (positionnement, rapports avec l’entraîneur, velléités de départ). Mais ça, c’est de l’histoire ancienne. Au Power8 Stadium de l’Espanyol de Barcelone, l’attaquant a frappé fort. Très fort. Le Lusitanien a tout simplement inscrit un quintuplé (7ème, 17ème, 20ème, 61ème et 81ème minute), pour la première fois depuis celui contre Grenade en avril dernier. L’ancien joueur de Manchester United s’est aussi mué en passeur pour Karim Benzema (28ème), auteur de son deuxième but de la saison

Raul dépassé 

Pourtant ciblé comme l’un des responsables de sa méforme en raison de son repositionnement dans l’axe, Gareth Bale a tout de même adressé deux passes décisives pour le numéro 7. La prestation XXL de Cristiano Ronaldo lui permet, non seulement de prendre la tête du classement des buteurs, mais également de battre un record. En effet, avec désormais 230 buts en 203 matches de Liga avec la Maison Blanche, le Ballon d’Or efface donc celui détenu par Raul (228 réalisations en 550 rencontres). Historique ! Avec un deuxième succès consécutif en championnat, le Real Madrid de Rafael Benitez, dauphin du Barça avec 7 points, prépare de la meilleure façon son entrée en lice en Ligue des champions au stade Santiago Bernabéu, mardi prochain contre le Chakhtior Donetsk.


Messi, toujours Messi 

Dans l’autre rencontre, le FC Barcelone a longtemps souffert et fait jeu égal à Vicente-Calderon face à l’Atlético Madrid, avant de finalement l’emporter. Le finaliste de la C1 2014 avait ouvert la marque cinq minutes après la reprise par l’intermédiaire de Fernando Torres, bien lancé en profondeur par Tiago, pour son premier but de l’exercice 2015-2016. Néanmoins, quelques instants plus tard, Neymar égalisait aux vingt mètres d’un somptueux coup franc enroulé du droit laissant le gardien Oblak totalement impuissant (55ème). Puis, à un quart d’heure du coup de sifflet final, le remplaçant Lionel Messi donnait une précieuse victoire au champion d’Espagne. Entré à l’heure de jeu à la place d’Ivan Rakitic, l’Argentin, récemment papa et qui ne s’est pas entraîné de la semaine, bénéficiait d’une remise de Luis Suarez dans la surface pour ajuster d’un piqué croisé le portier du club che. Première réalisation pour "la Pulga" en Liga et première place provisoire pour le vainqueur de la C1.