Dans l'actualité récente

Liga : face à Eibar, le Real Madrid peut remercier Ronaldo

Voir le site Téléfoot

Ronaldo TX4WXCC
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-03-10T15:04:27.213Z, mis à jour 2018-03-10T15:04:28.680Z

Cristiano Ronaldo a inscrit un doublé décisif sur la pelouse d'Eibar, permettant au Real Madrid de sortir du piège.

Le Real Madrid n'a pas brillé face à Eibar. Mais il a pu compter sur un Cristiano Ronaldo, auteur d'un doublé, pour conforter sa troisième place.

Le Real a souffert

Quatre jours après avoir éliminé le PSG en Ligue des Champions, le Real Madrid retrouvait la Liga dans laquelle il a lâché beaucoup de points en route. Et, sur la pelouse d'Eibar, les hommes de Zinédine Zidane ont souffert comme jamais. Gênés par l'envie adverse malgré les retours de Kroos et Modric dans le onze de départ, les Merengue sont tombés sur une équipe jouant crânement sa chance. Mais Cristiano Ronaldo avait enfilé son costume de sauveur, confirmant qu'il a retrouvé toute l'efficacité égarée pendant la première moitié de la saison. Sur un service de Modric, le Portugais a d'abord ouvert le score pour donner un peu d'air à son équipe (34e).

Un grand Ronaldo

Sauf que ce n'était pas un grand Real qui a pris place sur la pelouse d'Eibar, sans doute un peu émoussé par le huitième de finale de Ligue des Champions disputé en début de semaine. Toujours est-il que les Merengue ont concédé l'égalisation peu après la pause, sur une tête de Ramis consécutive à un corner (50e). Pleine de suspense, la fin du match s'est déliée au moment où Carvajal, profitant d'une récupération, a servi Ronaldo sur un plateau pour le doublé (84e). Un doublé synonyme de victoire dans la douleur pour le Real.

Le Real conforte sa place sur le podium

S'il a déjà fait une croix sur la conservation de son titre de champion d'Espagne, au moins, le Real s'accroche à sa place sur le podium. Troisièmes, les Madrilènes repoussent provisoirement Valence à quatre longueurs. Maîtres de leur destin, ils sauveront cet honneur là en remportant les journées qu'il reste à disputer. Et pourquoi pas rêver de la place de dauphin, l'Atlético Madrid ayant été freiné par le Barça la semaine dernière ?