Liga - FC Barcelone : Neymar passera bien devant la justice espagnole pour transfert "assorti d'escroqueries"

Voir le site Téléfoot

RTSSET8
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-05-04T15:31:50.398Z, mis à jour 2017-05-04T15:33:22.379Z

Six mois après avoir rendu un arrêt favorable au renvoi de Neymar devant la justice, pour un transfert "assorti escroqueries", le juge en charge de l’enquête a confirmé que l’attaquant brésilien passerait bien par la case justice.

Neymar passera bien devant la justice. Dans un communiqué officiel paru jeudi, José de la Mata, le juge d’instruction chargé de l’enquête, a annoncé que le transfert de l’international brésilien de Santos au FC Barcelone, effectué à l’été 2013, avait été assorties de plusieurs escroqueries.


La chambre spécialisée dans les affaires complexes de l’Audience Nationale a expliqué dans son communiqué que le magistrat en charge de l’enquête allait "renvoyer devant un tribunal Neymar Da Silva Santos, ses parents, le président du FC Barcelone Josep Maria Bartomeu et l'ex-président Alexandre Rosell." Toutes les personnes citées sont accusées de "corruption dans les affaires et escroquerie."


Selon le communiqué, toutes les parties impliquées dans l'affaire devront également payer une caution d'un montant de 3,5 millions d'euros, somme correspondant au manque à gagner pour la société brésilienne DIS, à l'origine de l'affaire suite à sa plainte déposée auprès de la justice espagnole.



Rappel des faits : Un pré-accord fatal à Neymar et au Barça


Un contrat signé par Neymar en 2011, qui lui a valu un versement anticipé de 40 millions d’euros, pour refuser tout offre d’un club concurrent que le FC Barcelone, avait selon le juge "altéré le marché libre des transferts de joueurs de football en empêchant que le joueur y fasse son entrée conformément aux règles de la libre concurrence, de façon à obtenir une plus grosse quantité d’argent lors du transfert."


Selon le juge, le FC Barcelone, son président Josep Maria Bartomeu (vice-président  du Barça à cette époque), et son prédécesseur Sandro Rosell, alors président, ont également commis une "escroquerie". Un communiqué établi en novembre 2016 avait ciblé les dirigeants catalans comme  "responsables de cette décision, de la signature du contrat, et conscients de son illégalité."


L’affaire avait vu le jour après la plainte du fonds d’investissement brésilien DIS, qui, par la voix de son propriétaire Delcir Sonda en février dernier, s’était estimé "trahi moralement et économiquement" dans cette affaire.


Le transfert de Neymar de Santos au FC Barcelone avait été chiffré à 57,1 millions d’euros par le club catalan. Sur cette somme, 40 millions étaient revenus à la famille du joueur. DIS avait lui touché 40% des 17,1 millions revenus au Santos FC. Selon la justice espagnole, le montant exact du transfert atteindrait au moins 83,3 millions d’euros.

N&N.



Bonus Téléfoot - Neymar met un petit pont à Piqué