Dans l'actualité récente

Liga : Neutralisé à Valence, le Barça laisse revenir l'Atlético et le Real

Voir le site Téléfoot

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-12-05T21:28:08.297Z, mis à jour 2015-12-05T21:35:08.882Z

La formation de Luis Enrique n'est pas parvenue à s'imposer au Mestalla (1-1), laissant ses rivaux madrilènes, respectivement victorieux face à Grenade (0-2) et Getafe (4-1), recoller au classement.

Irrésistible, sensationnel, injouable. Depuis deux mois, les superlatifs ne manquent pas pour qualifier le FC Barcelone, tant le club catalan écrase tout sur son chemin. Mais ce samedi soir, le champion d'Espagne en titre a vu son élan stoppé net sur le terrain de Valence (1-1) pour le compte de la 14e journée de Liga.

Le Barça a dominé sans concrétiser

Pressée par de très bons Blanquinegres dès le début de la partie, la formation de Luis Enrique a habilement cherché à jouer vite vers l'avant, ne cherchant pas conserver le ballon au milieu de terrain. De retour à son meilleur niveau comme en témoigne sa prestation lors du dernier Clasico, Andrès Iniesta a été la principale rampe de lancement d'une première période très rythmée. Malheureusement pour eux, les Blaugrana n'ont pas fait preuve d'une grande lucidité offensive dans le dernier geste, Lionel Messi (5e et 26e), Neymar (6e) et Luis Suarez (34e, 35e et 39e) manquant notamment de tranchant au moment de conclure.


Suarez, plus qu'un troisième homme

Mais fidèle à son habitude, le Barça n'a eu de cesse d'essayer de développer son jeu pour déstabiliser le bloc adverse. Une philosophie qui a une nouvelle fois payé grâce à Suarez. Impitoyable et souvent à la limite de l'antijeu, l’Uruguayen a pris le meilleur sur Aymen Abdennour côté droit avant d'aller tromper Jaume Domenech d'une frappe au premier poteau (59e, 0-1). Vaillant mais au bout du rouleau sur le plan physique, Valence, qui sera entraîné par Gary Neville dès le prochain match face à l'Olympique Lyonnais en Ligue des champions, aurait alors pu tout lâcher. Il n'en a rien été et l'équipe du Mestalla a profité des espaces laissés par les Catalans pour égaliser en toute fin de partie sur un but de Santi Mina (86e, 1-1), 19 ans seulement.


Avec ce premier match nul de la saison, la bande à Messi dispose désormais de deux points sur l'Atlético de Madrid, solide deuxième de Liga, qui s'est imposé à Grenade (0-2) avec un nouveau but d'Antoine Griezmann.


Retour gagnant pour Benzema

Plus tôt dans la journée, le Real Madrid s'est relancé en écrasant Getafe sur le score de 4-1. Sans aucun doute vexés par l'humiliation subie à Bernabeu face au Barça il y a deux semaines, les Merengue ont d'entrée de jeu étouffé leurs adversaires du jour avec un pressing haut et une maîtrise du ballon de tous les instants. La sanction pour Getafe ne s'est pas fait attendre. Titulaire pour la première fois depuis le Clasico, Karim Benzema a oublié ses problèmes extra-sportifs le temps d'un match en ouvrant brillamment le score d'une volée dans les six mètres à la suite d'un excellent centre de Pepe (4e, 1-0).

Karim Benzema sur TF1 : l'intégralité de son interview exclusive


La BBC a enfin frappé !

Idéalement lancée, la formation de Rafael Benitez n'avait pas la tête à se relâcher. Dix minutes après son premier but, l'attaquant français a remis ça, reprenant une remise de la tête de Gareth Bale avec beaucoup de sang froid (16e, 2-0). Passeur décisif, le Gallois s'est ensuite mué en buteur pour porter gonfler le score (35e, 3-0), imité quelques instants plus tard par Cristiano Ronaldo (38e, 4-0). La messe était dite pour un Real Madrid, impérial pendant 45 minutes mais qui est malheureusement retombé dans ses travers en déjouant dans un deuxième acte sans saveur avec comme seul fait marquant la réduction du score de Getafe après une tête d'Alexis Ruano (70e, 4-1).

MyTELEFOOT – Et Si... Gareth Bale perdait sa vitesse ?


Mais pour le président Florentino Perez et ses troupes, qui reviennent à quatre points du Barça, l'essentiel est ailleurs en ce premier week-end de décembre. Les trois membres de la BBC (Bale-Benzema-Cristiano) ont marqué ensemble pour la première fois de la saison et la puissance offensive merengue a pu de nouveau s'exprimer avec un excellent James Rodriguez à la baguette. De bon augure pour la suite ? Réponse dès mardi face à Malmö en Ligue des champions.