Dans l'actualité récente

Liga : L’Atlético Madrid, sans trembler, avant d'affronter l'OM en finale de C3

Voir le site Téléfoot

atlético
Par Thomas Ravenel|Ecrit pour TF1|2018-05-12T18:33:26.209Z, mis à jour 2018-05-14T09:36:08.617Z

L’Atlético Madrid a solidement vaincu Getafe (1-0) lors de la 37e journée de Liga. A quatre jours de la finale de la Ligue Europa, le club espagnol a montré à son futur adversaire, l’Olympique de Marseille qu’il était prêt à en découdre pour remporter sa troisième C3 de l’histoire, après 2010 et 2012.

Comme un air de répétition. Pour son déplacement à Getafe, Diego Simeone, le coach des Colchoneros ne souhaitait pas faire tourner son effectif dans le but de "terminer deuxième" devant son rival le Real Madrid, ce qui serait une première depuis quatre ans. Une rencontre que Simeone et ses soldats considéraient comme "une autre finale", avant celle qui va les opposer à l’OM en Ligue Europa, ce mercredi. Si, la formation ibérique arbore la même mentalité lors de cette soirée, les Marseillais vont devoir montrer un autre visage que celui contre l’EA Guingamp (3-3) pour espérer remporter leur première C3.

Koke, Griezmann et Oblak en sauveurs

On attendait logiquement un Atlético Madrid expérimenté, tranchant en défense et efficace devant. Des faits qui se vérifiaient très rapidement. En effet, sur la première occasion des Rouges et Blancs, Koke profitait d’une excellente remise d’Antoine Griezmann à l’entrée de la surface pour frapper en force dans le petit filet droit du gardien adverse, Vicente Guaita (8e, 0-1). L’international tricolore délivrait, là, sa neuvième passe décisive en Liga, soit trois de moins que Lionel Messi qui occupe la tête de ce classement. Dix-huit minutes plus tard, Diego Costa à l’occasion en or de mettre les siens à l’abri, mais l'ancien avant-centre de Chelsea ratait son face-à-face avec le portier. 




Après cela, plus grand chose à se mettre sous la dent, mais les dernières minutes étaient palpitantes. En effet, dans le dernier quart d'heure, le défenseur uruguayen, Diego Godin commettait une faute dans la surface de réparation provoquant ainsi un penalty tiré par Farj, mais arrêté un infranchissable Jan Oblak. Dans les toutes dernières secondes, Kévin Gameiro, entré à l'heure de jeu,  se retrouvait seul face au gardien, mais, comme Costa en première période, il manquait la possibilité de doubler la mise. Score final 1-0 en faveur des Colchoneros qui confortent leur deuxième place à six points du Real Madrid. Et qui, par la même occasion réalisent un 23e clean sheet, rien qu'en championnat.