Dans l'actualité récente

Liga : le Real et le Barça vainqueurs au petit trot

Voir le site Téléfoot

RTSW5G4
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-04-29T20:56:07.694Z, mis à jour 2017-04-29T20:56:10.342Z

Le Real Madrid et le FC Barcelone ont tous deux gagné leur match de la 35e journée de Liga. La lutte pour le titre continue.

La lutte pour le titre en Liga continue de battre son plein d’être insoutenable. Vainqueur dans l’après-midi face à Valence, le Real Madrid a été imité dans la soirée par le FC Barcelone à l’issue du derby catalan.

Le Real dit un gros merci à Marcelo

L’homme fort du Real Madrid ces dernières semaines ce n’est pas Ronaldo, ni Benzema, ni Ramos, mais Marcelo. Le défenseur brésilien, auteur de prestations XXL depuis plusieurs matches, a sorti les Merengue d’un sacré traquenard face au FC Valence, à Santiago Bernabeu. Car c’est lui qui a mis fin aux doutes madrilènes après l’égalisation de Parejo sur un coup-franc très bien tiré que Keylor Navas a poussé dans son propre but (82e). Sur un centre trop long de Morata, Marcelo a crocheté puis trompé Diego Alves d’un enroulé du pied droit (86e). Ce but, le troisième du match, permettra peut-être au Real Madrid de soulever la couronne dans quelques semaines. Car rien n’aura été facile face à Valence, qui a bien bloqué les Merengue en première période à l’exception d’un centre de Carvajal pour Ronaldo, buteur de la tête (27e). En seconde période, le Real a dominé sans se mettre à l’abri, pêchant dans l’efficacité à l’image du penalty manqué de Ronaldo (56e). Pour la défense du Portugais, le gardien espagnol est un client de l’exercice : il en est à six arrêtés cette saison. Un record.

Le Barça a fait un tout petit peu mieux

Sous pression après la victoire Merengue validée quelques heures plus tôt, le FC Barcelone a eu toutes les peines du monde à dompter le derby face à son voisin. Comme d’habitude, les Blaugrana ont eu la possession mais elle fut particulièrement stérile avant la pause. Hélas, malheureusement pour lui, l’Espanyol a offert deux cadeaux à Suarez, qui ne s’est pas fait prier pour signer un doublé (50e, 87e). Entre les réalisations de l’Uruguayen, Messi s’est permis de s’illustrer en offrant un caviar à Rakitic (77e). Le score, 3-0 à l’arrivée, est sans doute un peu flatteur pour ce Barça au petit trot, pénalisé par une MSN ayant eu du mal à se trouver. Mais il ne faut jamais faire d’erreurs face à des équipes de ce calibre et l’Espanyol l’a payé cash.

Statu quo au classement

Comme lors de la 34e journée, le Real Madrid et le FC Barcelone se sont répondus à distance, assurant une lutte insoutenable pour les supporters. À la faveur de la différence de buts particulière (plus de points pris dans les confrontations directes), les Blaugrana restent devant les Merengue au classement. Mais ces derniers comptent un match en retard et, sur le papier, ont toujours leur destin entre les mains : s’ils gagnent tout (ils peuvent même se permettre un match nul), ils seront champions quoi qu’il arrive. Toutefois, pour eux, l’échéance à venir est la demi-finale de Ligue des Champions face à l’Atlético Madrid. Un luxe dont ne peut plus se targuer le Barça et qui pourrait coûter cher en Liga, positivement ou négativement.