Dans l'actualité récente

Liga : le Real Madrid facile, Messi et Fabregas préservent Barcelone

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Martin TRAN|Ecrit pour TF1|2012-10-21T19:06:00.000Z, mis à jour 2012-10-21T19:15:44.000Z

Samedi soir, le Real Madrid recevait le Celta Vigo peu de temps avant un déplacement du FC Barcelone à la Corogne, Si les deux équipes l'ont emporté, les matchs n'ont pas été les mêmes : pendant que Madrid assurait (2-0), 9 buts ont été marqués de l'autre côté (4-5) !

Le Real ayant aisément battu le Celta Vig (2-0), le Barça se devait de ramener une victoire de la Corogne. La tâche n'a pas été aussi aisée que le score au bout de 20 minutes le laissait présager...

Le Real assure
Privé de tous ses latéraux gauches, José Mourinho a bricolé en positionnant Mickael Essien à gauche de sa défense, où Varane était titulaire. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le technicien portugais a vu juste : le Ghanéen a sorti un match énorme, réussissant 91% de ses 43 passes. Avec cette base solide, le Real se devait simplement de marquer, et c'est Angel Di Maria qui s'est chargé d'ouvrir la marque dès la 11ème minute, imité peu après l'heure de jeu par Cristiano Ronaldo sur penalty après une faute de Gustavo Cabral sur Mesut Ozil. C'est 9ème but du Portugais dans ce championnat, dont il devient alors le meilleur artificier en attendant le match du Barça quelques minutes plus tard...


Le Barça d'abord facile...
On peut le dire désormais : ce match entre La Corogne et le FC Barcelone a été fou fou fou ! Au bout de 18 minutes de jeu, les Catalans menaient déjà 3-0 grâce à Alba, Tello et Messi ( et deux passes de Fabregas). On s'est alors dit qu'il était temps d'aller manger, laissant les Blaugrana se balader tranquillement face au promu galicien. Mais c'était sans compter sur la fierté du Depor et la fébrilité de plus en plus chronique de Victor Valdes.


... avant de frôler la correctionnelle
Si le portier catalan ne pouvait rien sur le penalty concédé par Mascherano (26è), il n'est pas exempt de tout reproche sur le second but du Depor (37è) : pire, sa main lâche a complètement relancé le match. Fort heureusement, Cesc et Leo Messi ont continué leur numéro à deux, le premier offrant au second son second but de la soirée (43è). Au retour des vestiaires, Pizzi, déjà auteur du pénalty, a parfaitement enroulé son coup franc, un tir que Valdes anticipe trop sur sa droite (47è). Mais Messi est réapparu et a marqué son troisième but de la soirée (77è), son 11ème en Liga cette saison. Le but contre son camp de Jordi Alba (79è) ne changera rien à l'issue du match, mais accentue encore l'impression de fébrilité de l'arrière garde barcelonaise.

Les deux favoris de la Liga ont chacun remporté leur match ce week-end, mais quand l'une assurait tranquillement, l'autre a montré une fébrilité indigne de son rang. Fort heureusement pour le Barça, Leo messi et Fabregas veillaient au grain.Et fort heureusement, Barcelone possède déjà huit points d'avance sur le Real...