Liga : le Real Madrid tombe de haut [Vidéo]

En match avancé de la 13ème journée du championnat espagnol, les Merengue se sont lourdement inclinés 3-0 sur la pelouse d’Eibar. Il s’agit de la première défaite de Santiago Solari.

Le néo-entraîneur du Real était le porte-bonheur du club qu’il avait dirigé à 4 reprises pour 4 succès avec 15 réalisations pour seulement 2 buts encaissés. Mais en déplacement à Eibar, les erreurs et manquements défensifs qui avaient été fatals à Julen Lopetegui ont refait surface.


19 buts encaissés, seules trois équipes font pire en Espagne !

Avant ce match, Eibar n’avait encore jamais gagné contre le Real Madrid, et Santiago Solari n’avait connu que des succès depuis sa nomination sur le banc du Real. Ces deux séries ont pris fin ce samedi avec le succès de la formation basque 3-0 contre les triple champions d’Europe grâce à des réalisations d’Escalante (16ème), Enrich (52ème) et Kike (57ème).

Et pourtant, la défense du Real enregistrait les retours de blessure de Raphaël Varane et de Marcelo alors que Dani Carvajal a fait son retour à la compétition en seconde période suite à sa blessure du 2 octobre. Mais même avec ses titulaires, le mal semble être profond pour les coéquipiers de Sergio Ramos. Le constat défensif de la Casa Blanca est alarmant avec déjà 19 buts encaissés en 13 journées de championnat. En 12 matches, seuls le Celta Vigo (20 buts pris, 14ème), le Rayo Vallecano (25 buts pris, 19ème) et Huesca (25 buts pris, 20ème) font pire en Liga, c’est dire les difficultés du club madrilène.





Isco, le banni de Solari ?

Une tendance semble se confirmer sous les ordres de Santiago Solari. Isco ne fait pas pour le moment parmi de ses premiers choix. Lors des 5 matches du nouvel entraîneur du Real, le milieu de terrain espagnol n’a pas commencé la moindre rencontre. Il est rentré en cours de jeu à 3 reprises.

Blessé lors de la 5ème journée, l’absence de l’ancien joueur de Malaga avait coïncidé avec une très mauvaise période du Real jusque là invaincu en Liga qui enchainait sans lui 3 défaites et 1 nul en 4 matches. Pourtant, Solari ne semble pas lui faire confiance, préférant donner du temps de jeu à Dani Ceballos et Marco Asensio, voire Vinicus ou Lucas Vazquez. Mais la période n’est pas nouvelle pour Isco qui avait déjà dû successivement convaincre Carlo Ancelotti puis Zinédine Zidane pour qui il n’était pas un titulaire indiscutable lors des nominations des deux hommes. Avant de le devenir au fur et à mesure.



Vidéos associées

News associées