Dans l'actualité récente

Liga : un Barça accroché et c'est le Real qui creuse l'écart

Voir le site Téléfoot

RTSPA2O
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-01-29T22:50:17.468Z, mis à jour 2017-01-29T22:50:18.531Z

Profitant de la défaite du FC Séville et du nul du FC Barcelone, le Real Madrid a creusé l'écart en tête de la Liga.

Large vainqueur de la Real Sociedad, le Real Madrid a profité du nul concédé par le FC Barcelone et de la défaite du FC Séville pour creuser l’écart en tête de la Liga.

Le Real se rachète…

C’était mode rachat pour le Real Madrid après son élimination en Coupe du Roi. Et c’est la Real Sociedad qui a servi de punching-ball. A Santiago Bernabeu, les Merengue n’ont pas eu à forcer leur talent malgré des sifflets qui tombaient des tribunes. Dans la tourmente, les hommes de Zidane ont répondu présent sur le terrain, signant une victoire tranquille. Cristiano Ronaldo a été dans tous les bons coups ce dimanche soir, délivrant d’abord un caviar pour Kovacic (38e) avant de marquer son 13e but en Liga cette saison (51e). Morata a corsé l’addition (82e), addition qui aurait pu être plus salée si les deux derniers buts madrilènes n'avaient pas été refusés pour hors-jeu.

… et s’envole !

Le Real en profite pour réaliser une excellente opération à l’issue de cette journée. Car ses poursuivants sont désormais relégués à quatre longueurs avec un match en plus. Pour le FC Barcelone, accroché, et le FC Séville, défait, c’est l’effet inverse. Les Blaugrana ne sont d’ailleurs pas passés loin de la correctionnelle sur la pelouse du Betis Séville. Menés au score, ils s’en sont remis à un exploit de Suarez pour repartir avec un petit point. Le FC Séville n’a pas connu la même fortune en tombant face à l’Espanyol. Jovetic (20e) avait pourtant répondu à Reyes (4e) mais Navarro (45e) puis Gerard (71e) ont validé une belle victoire.

Mais que fait l’Atlético ?

La veille, l’Atlético Madrid a montré un bien pale visage face à Alavés. Les hommes de Diego Simeone, méconnaissables, n’ont pas pu faire mieux qu’un match nul un peu miraculeux, leur deuxième consécutif en championnat. Car Alavés a touché la barre alors que le gardien des Colchoneros était battu. Bousculés par des Basques à qui il n’a manqué qu’un soupçon de réussite, les Madrilènes s’en sortent bien. Mais ils sont à six points du podium…