Ligue 1 : Le PSG s’en sort très bien à Bordeaux (0-1)

Voir le site Téléfoot

Diarra  Lo Celso
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2018-04-22T21:35:43.830Z, mis à jour 2018-04-22T21:43:38.899Z

Au cours d’une rencontre animée, les Girondins ont fait plus que tenir tête face au PSG qui a su bien résister avec un très bon Alphonse Areola. Réalistes les Parisiens repartent avec les 3 points.

Pour la réception du PSG, les Girondins avaient décidé de jouer le jeu, les Bordelais étant encore en course pour la lutte pour les places européennes. Mais le PSG en quête de records, avait comme objectif de prendre les 3 points à l’extérieur. Et comme souvent , à la fin ce sont les Parisiens qui se sont imposés.

Bordeaux ne s'est pas caché

Unai Emery avait choisi de titulariser Kimpembe et Marquinhos en défense centrale ainsi que Lo Celso et Nkunku au milieu, Pastore accompagnant Cavani et Mbappé sur le devant de l’attaque. Cette équipe du PSG quelque peu remaniée a eu du mal lors de l’entame de la rencontre face à des Girondins très volontaires. Plasil, Sankharé et Lerager ont su jouer juste et haut pour tenter d’alimenter en ballon Malcolm, Kamano et Braiwathe. Si cela a bien fonctionné lors du premier quart d’heure, la première tentative était parisienne avec Lo Celso qui inquiétait Costil (13ème).

Mais les Girondins à leur tour se procuraient des opportunités avec Braiwathe qui obligeait Areola à une belle parade (19ème) ou encore Kamano dont la tête manquait de précision (20ème). Tout au long des 45 premières minutes les Marine et Blanc ont gêné les Parisiens, par leur pressing et de bonnes transmissions de balle. Mais la dernière occasion de la première mi-temps était pour Pastore dont la belle frappe du droit passait juste au-dessus de la barre de Benoît Costil (43ème).




A la fin c’est Paris qui gagne

La seconde mi-temps voyait un PSG plus entreprenant à l’image d’un but refusé à Cavani pour un hors-jeu (48ème). Mais les Girondins ne baissaient de rythme, à l’instar de Kamano dont la frappe du gauche fuyait le cadre d’un Alphonse Areola battu sur cette tentative (51ème). A l’heure de jeu, le constat était d’ailleurs sans appel : si les Bordelais n’avaient pas le ballon (37% de possession) ils tentaient bien plus que les Champions de France (13 tirs à 8). Cela se concrétisait avec Malcolm qui semait la panique dans la défense parisienne mais suite à cette action ni Lerager, ni Sankharé ne pouvaient tromper Areola (63ème).

Si Paris réclamait un pénalty qui ne sera pas sifflé sur Draxler (66ème), c’est une nouvelle fois le gardien international français qui se distinguait quelques moments plus tard d’un geste fabuleux. L’ancien gardien de Villareal effectuait une belle parade suite à une tête de Pablo (74ème). Mais l’issue du match était alors cruelle pour les coéquipiers de Costil. Suite à un corner de Julian Draxler, Lo Celso reprenait d’une belle volée à l’entrée de la surface pour offrir les 3 points à Paris (0-1, 77ème).

Au final Paris comte 90 points au classement et peut encore rêver de franchir la barre symbolique des 100 points. Pour les Girondins, cette défaite met sans doute un terme aux rêves de 5ème place, les hommes de Gustavo Poyet comptant désormais 7 points de retard sur Nice à 4 journées de la fin.