Ligue 1- Saint-Etienne, Lille, Bordeaux : les historiques sur la voie de la guérison ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2018-01-16T11:29:54.350Z, mis à jour 2018-01-16T11:29:55.438Z

Saint-Etienne, Lille et Bordeaux ont connus mille maux en fin d'année 2017. 2018, avec un mercato dont il font pour le moment bon usage, doit leur permettre de retrouver un rang plus digne de leur pedigree.

En l'emportant à Troyes (0-1), Caen (0-1) et devant Toulouse (2-0), les Bordelais (13e), Lillois (15e) et Stéphanois (14e) ont repris le championnat par le bon bout. Pas suffisant pour se rassurer totalement mais encourageant néanmoins.

Bordeaux : Gourvennec a la recherche d'un nouvel équilibre

Avec un succès sur les treize derniers matches de Ligue 1 couplé à une élimination piteuse à Granville en 32e de Coupe de France (2-1), pour être sûr de redémarrer l'année du mauvais pied, le déplacement à Troyes le week-end dernier avait presque des allures de dernière chance. Notamment pour Jocelyn Gourvennec, l'entraîneur des Girondins, qui, malgré la belle image de technicien dont il jouit dans le milieu, n'aurait peut-être pas résisté à une énième déflagration. Trop dépendant de Malcolm et avec un jeu sans personnalité, Bordeaux plongeait au classement depuis la claque reçue au Par des Pinces le 30 septembre dernier (6-2). Coulée par une défense beaucoup trop perméable, l'équipe se devait de retrouver un équilibre pour enrayer sa chute. Celui-ci a peut-être émergé lors de la victoire acquise dans l'Aube (0-1). Avec un Benoît Costil enfin décisif, un Paul Baysse tout juste débarqué en Gironde et déjà leader, un Jérémy Toulalan encore précieux, un Malcolm toujours décisif et un Gaëtan Laborde enfin sur le devant de la scène, Jocelyn Gourvennec semble avoir une solide base de travail pour espérer entrevoir des jours meilleurs d'ici la fin du championnat.

Saint-Etienne : un mercato qui change tout ?

Les chiffres commençaient à faire peur. Dix matches! Cela faisait dix matches de L1 que Saint-Etienne n'avait plus remporté le moindre match et, plus que les résultats bruts, l'impression laissée par les Verts faisait douter que les jours meilleurs soient pour demain. Il urgeait de stopper l'hémorragie et si la victoire de dimanche face à une autre formation mal en point, Toulouse (2-0), a fait du bien au moral, elle n'a rassuré en rien sur la qualité de jeu des Foréziens. Heureusement pour les Verts, le mercato pourrait changer toute la donne. Outre le retour de Beric, déjà payant avec deux buts inscrits, ce sont les renforts espérés (Ntep, Subotic) et celui déjà acquis (M'Vila) qui doivent permettre au club de sortir de sa léthargie. 

Lille, retour à l'ordinaire

La présence d'un personnage fascinant, Marcelo Bielsa, cumulée à celle d'un dirigeant influent, Luis Campos, a suscité la passion l'été dernier. Cinq mois après, le technicien argentin a fait ses valises et les promesses d'une année dorée se sont envolées. Le LOSC, après avoir occupé une inquiétante place de barragiste, est aujourd'hui quinzième. Trois points d'avance sur la zone rouge qui donne un peu d'air mais ne masque pas les difficultés à venir. Interdit de recrutement après son passage devant la DNCG, la situation financière critique pourrait inciter la direction à céder d'autres joueurs cotés sur le marche des transferts. Affaibli sportivement, fiché financièrement, Lille va devoir trouver des solutions dans un contexte pas évident. Christophe Galtier, le nouvel fort sur le banc des Dogues et la bonne nouvelle pour les supporters lillois, a du pain sur planche pour ne pas faire de cette saison une annus horribilis.